Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ma vie de maman (tu vas avoir 8 ans)

Publié le par Karische

Hello my lovelies!

Est ce parce que ma soeur va accoucher dans quelques semaines? Est ce parce que nous avons reparlé ensemble au téléphone hier de mon accouchement il y a 8 ans ?

Depuis quelques jours je pense... A ma vie, à ce qu'elle est, à l'orée de la quarantaine (je vais bientôt avoir 38 ans), de ce que j'aimerais faire (écrire un livre, deux livres, chanter, lancer une collection...), de ce que je me fixe de faire (cultiver mon jardin, le "petits pas"), de ce que je fais déjà (travailler, prendre soin de ma famille, élever ma fille, entretenir ma maison, crocheter, tricoter).

Je pense à ma vie de maman... maman-boulot, maman-gémeaux, maman-bargeot. La folle du quartier, aux pulls colorés, à la grille déglinguée, qui ne tond pas sa pelouse. Celle qui a la haie qui déborde, le coeur qui déborde, le souffle court. Qui essaie d'essayer, qui essaie d'y arriver. De t'aimer comme il faut, de t'accorder le temps qu'il faut pour que tu grandisses bien, que tu t'épanouisses bien. Sans que tu aies trop de valises, mes valises, mes sacs trop remplis, à porter. J'essaie que tu n'aies que des attachés case. Parce que c'est plus chic, plus anglais, et plus légers, moins lourd à porter.

Huit ans bientôt que tu as investi ma vie dans ses moindres recoins.

Je ne peux pas repenser à la première fois où je t'ai vue, avec ta petite tête si fragile et déjà si belle, sans avoir les larmes aux yeux...

Huit ans que je me lève toutes les nuits pour vérifier tes draps, ta respiration, ton cou, le chauffage, la veilleuse à éteindre. Les sirops, les gouttes, les mouchorios. La brosse, les élastiques. Marcher pieds nus sur un légo.

Huit ans que je rouspète pour que tu ranges ta chambre (que tu ne ranges jamais ou si rarement).

Il y a 8 ans je suis rentrée dans un tourbillon. Le tourbillon de la maternité. Et là tout s'est bousculé. Comme dans un sac trop rempli.Tout s'est retrouvé pêle-mêle, mes envies, tes besoins, nos désirs. Il a fallu tout bien faire cohabiter, et cela n'a pas été facile. L'amour a toujours été gagnant, a été bien plus fort que toutes les larmes de découragement.

Huit ans que je cours après le temps qui me fuit. Après l'énergie aussi. Si je pouvais vivre la nuit, aussi. Jardiner la nuit, faire mon ménage la nuit. Si j'avais cent bras, mille bras. Comme shiva.

Aujourd'hui mon sac est trop rempli, et à la mesure de mes envies, qui se décuplent, et mon énergie qui s'amoindrit, je ne sais s'il faut que je me presse ou que je ralentisse. Au tourbillon de la vie, avec toi qui grandis, s'est ajouté un autre tourbillon, un autre flot (flow?), celui de l'écriture. Une urgence me presse en ce moment, écrire, écrire... D'abord le livre du Caravansérail, j'en caresse l'idée depuis quelques mois, il est déjà pas mal avancé... La démarche n'est pas facile, mais elle est nécessaire. J'écris aussi parallèlement un livre-cahier pour mon père, qui est le fruit de recherches généalogiques sur mon arrière-grand-père écrivain, metteur en scène, réalisateur et poète Russe, et mon arrière grand-mère pianiste virtuose polonaise,  une histoire qui s'avère fascinante (et un peu destabilisante aussi... ).

Ceci est pour moi un prélude à toute autre forme d'écriture. Savoir d'où l'on vient... C'est nécessaire pour savoir où l'on va. J'accouche de ce livre. Comme j'ai accouché de ma fille il y a 8 ans. Comme j'accoucherai du livre sur mon Caravansérail. J'aurai encore d'autres enfants: des chats, des livres, des châles. Des idées. Ridée. Diminuée. Grandie.

J'écris aussi autre chose, de la poésie, des contes pour enfants. Ce qui me taraude, c'est le moyen de diffuser tout ça. C'est terrible d'avoir la matière première qui afflue et de manquer de temps et de moyens pour le concrétiser ... Maison d'Edition? Edition à compte d'auteur? Auto-édition? Je ne sais comment m'y prendre.

J'ai peur d'oublier...J'ai mille carnets, cahiers. De repas, de citations, d'émotions. Tant d'espace à gribouiller et si peu de temps à y consacrer. Difficile de tout arrêter quand une image, une scène arrive dans ma tête. Je me vois mal stopper dans la rue pour sortir mon carnet! Ces "impressions-soleil levant" arrivent sans crier gare dans la journée et demandent à être incarnées, concrétisées! Si je ne le fais pas, elles le prennent mal et se vengent, les bougresses, en me plongeant dans un spleen vicieux. J'ai longtemps cherché le "media" au travers duquel exprimer ce que j'avais dans le coeur. Je me suis servie longtemps du crochet et du tricot (et je continue encore!) pour imprimer un peu de mon paysage intérieur, mais certains tableaux ne s'emmêlent pas dans mes mailles et il me faut alors les mots pour exprimer mes senteurs de bruyère, de thym et de grandes plaines. Foulards de Pétroucka, chevauchées brumeuses et humides, feux de bois et pentes escarpées.

J'ai le sentiment d'avoir fait un grand pas aujourd'hui en écrivant tout cela.

Ma vie de maman, c'est tout ça en même temps. Des lignes qui se touchent, qui se croisent. Des destins qui se mêlent, s'emmêlent: le mien, celui de ma fille, celui de mon mari. Que vais-je laisser à ma fille? Je voudrais tant lui laisser de l'écrit, des mots qui lui diront qui était sa mère, car connaît-on vraiment ses parents? Je voudrais qu'elle puisse se dire "Ma mère, faisait ce qu'elle pouvait. Voici comment elle se débrouillait. Elle m'aimait. "

 

Je vous laisse avec ces mots, mes larmes de maman, qui pleure parce que son bébé va bientôt avoir...

8 ans.

 

 

Mes derniers tricots (troisième partie)!

Publié le par Karische

Mes derniers tricots (troisième partie)!

Hello my lovelies!

Comment allez-vous?

Oui...je l'ai bien mariné, celui-là encore!!! Cet article que je vous avais promis sur les petits ouvrages, mini-mini, sweety sweety, pour ma mini-nièce, mon petit bout de chou qui va bientôt pointer son nez. Autant vous dire qu'à cette annonce il y a quelques mois, j'ai comme qui dirait "disjoncté" de l'aiguille, divagué du crochet, perdu les pédales de la pelote...

Bref! Il m'a fallu un certain temps pour réaliser la nouvelle d'une part, c'est le premier bébé de ma soeur, ma petite soeur! C'est fou de se dire qu'elle va avoir un enfant, elle aussi... d'autre part, que j'allais être tata, oh my God!!!!!

Ensuite, je me suis mise à penser à tout ce que j'avais envie de lui tricoter, crocheter, et là, ça a été le drame.

Les idées se bousculaient, j'étais presque en panique. Oui car quand l'émotion s'en mêle avec mon tricot, ça devient un truc tout guimauve. Je ne me suis pas démontée, j'ai commencé par faire des recherches de petits modèles qui me plaisaient et j'ai fait des dôôôôssiers informatiques... oui, c'est sérieux!!!! Histoire de bien classer tout ça dans ma tête aussi. Et pour la première fois de ma vie j'ai dû faire un PLANNING TRICOT!!!!! Non mais allol ?!?(contraction de "allo" et "lol")

Eh oui, un planning tricot, avec des échéances et tout, pour être prêêêête le jour J!!!!!! Avoir tout son petit trousseau prêt à la jeune mouchette! (non, son prénom ne sera pas Mouchette).

Enfin... Après m'être bien stressée avec cette histoire de planning (ou comment se noyer dans un verre d'eau, sinon, sachez que j'ai de vrais problèmes de grandes personnes des fois, pas que des problèmes de plannings:), après tout ça, j'ai commencé à manier l'aiguille. Voici, à ce jour, la liste en photos du petit trousseau de Mademoiselle.

 

 

Voici le tout premier ouvrage que j'ai crocheté pour elle: une petite brassière vintage sans modèle, crocheté au fil de mon coeur bouleversé...

Voici le tout premier ouvrage que j'ai crocheté pour elle: une petite brassière vintage sans modèle, crocheté au fil de mon coeur bouleversé...

Puis, comme comme je fais pour chaque petit bébé qui naît chez mes proches, j'ai crocheté une petite couverture en granny giant!

Puis, comme comme je fais pour chaque petit bébé qui naît chez mes proches, j'ai crocheté une petite couverture en granny giant!

De douces heures roses, orangées et crème...

De douces heures roses, orangées et crème...

Et voilà, la couverture est prête pour enlacer mademoiselle!

Et voilà, la couverture est prête pour enlacer mademoiselle!

Des petits chaussons faciles à enfiler...

Des petits chaussons faciles à enfiler...

Puis je me suis lancée dans ce petit modèle de petit paletot Phildar!

Puis je me suis lancée dans ce petit modèle de petit paletot Phildar!

Mes derniers tricots (troisième partie)!
Et voilà le petit platetot terminé! J'ai ajouté deux petites fleurs pour le côté girly:)

Et voilà le petit platetot terminé! J'ai ajouté deux petites fleurs pour le côté girly:)

J'ai également crocheté une petite charlotte à fleur et je viens de terminer une "turbutube" (= traduisez turbulette tube, expression magnifiquement tournée par ma Roseline Papillon;). Il me reste les fils à rentrer et à coudre les boutons qui jalonneront les côtés pour que ce soit facile à enfiler pour ma soeurette. Je ne manquerai pas de mettre l'article à jour de mes réalisations!

 

J'espère que ce petit tour d'horizon façon "baby boo"vous a plu!!!!

 

Je vous embrasse fort mes lovelies!

Publié dans MON CROCHET FOU

Partager cet article

Mes derniers tricots (deuxième partie): l'OTNI qui était un fameux bougre

Publié le par Karische

Mes derniers tricots (deuxième partie): l'OTNI qui était un fameux bougre

Hello my lovelies!

J'espère que vous allez bien!

Comme promis, voici le deuxième épisode de mes aventures tricoteuses!

Après mon pull tube et ma veste tube, j'ai eu envie de changer un peu de modèle, je me suis donc mise en quête d'un modèle de pull en tricot simple, que je pourrais adapter à mon stock de laines variées, et avec lequel je pourrais utiliser les belles pelotes KATIA que le Père Noël m'avait apportées...

 

J'adore cette qualité de laine chez KATIA, le fil change de couleurs au fil du temps, et donne un effet de rayures sans avoir à changer de laine, c'est génial! Et puis les nuances sont tellement belles...

J'adore cette qualité de laine chez KATIA, le fil change de couleurs au fil du temps, et donne un effet de rayures sans avoir à changer de laine, c'est génial! Et puis les nuances sont tellement belles...

J'ai jeté mon dévolu sur ce modèle vintage (merci Mamie Mousse! ;)

Il est en jersey, ce qui change un peu du point mousse, et il a des côtes deux sur deux aux manches et au col.

Mes derniers tricots (deuxième partie): l'OTNI qui était un fameux bougre

Je me souviens avoir composé mes harmonies pour ce tricot, le dernier jour des vacances de Noël, la veille de la reprise... J'avais un peu le coeur gros, et je me suis remontée le moral avec une bonne dose de laine!

Ce tricot est monté assez vite, j'étais très motivée, et je n'avais pas encore de douleurs occasionnées par le tricot intensif (ce qui a bien changé depuis, j'ai aujourd'hui d'intenses douleurs cervicales qui m'obligent à quitter le tricot pour un temps).

Comme à mon habitude, j'ai mélangé les brins de laine que j'ai glanés de ci de là, avec les pelotes de laine neuves.

Comme à mon habitude, j'ai mélangé les brins de laine que j'ai glanés de ci de là, avec les pelotes de laine neuves.

Tisane verveine, jacinthe et tricot: 3 éléments vecteurs de joie! La bouillotte c'est moins cool, vous devinez pourquoi...

Tisane verveine, jacinthe et tricot: 3 éléments vecteurs de joie! La bouillotte c'est moins cool, vous devinez pourquoi...

Mes derniers tricots (deuxième partie): l'OTNI qui était un fameux bougre

Et de soir en soir, de week-end en week-end, ce pull a été vite presque fini!

Je lui ai fait une petite broderie sur une manche pour rigoler;)

Je lui ai fait une petite broderie sur une manche pour rigoler;)

Mes derniers tricots (deuxième partie): l'OTNI qui était un fameux bougre

Puis, un beau jour, il fut fini, et je me mis à le coudre. Je rentrai les fils et j'y étais. Je l'essayai.

 

Et il était trop petit.

Je vous entends déjà: "Comment Karische, tu ne l'avais pas essayé avant, histoire d'être sûre, avant de coudre???" Eh bien non!!!! C'est tellement conventionnel!!! Ce n'est pas drôle sinon!!! C'est tellement mieux d'avoir tout à défaire après.... Ah.... Je me suis maudite sur ce coup-là, mais j'apprends à chaque fois, et puis ce que j'aime par dessus, c'est que la difficulté m'oblige à être créative, inventive et ça c'est le summum de l'amusement!

Voici donc ce que j'ai entrepris de faire: j'ai défait les coutures, puis j'ai augmenté la largeur du dos et du devant grâce à quelques rangs de crochet, puis j'ai relevé les mailles des manches et du col et continué les côtes en tricot et là c'était enfin bien!

Mes derniers tricots (deuxième partie): l'OTNI qui était un fameux bougre

Ah le bougre... Il m'en a fait voir de toutes les couleurs celui-là!!!

Mais j'étais tellement contente d'avoir un autre petit OTNI (= Objet Tricoté Non Indentifié) de mon cru!!!

Mes derniers tricots (deuxième partie): l'OTNI qui était un fameux bougre

Et voilà pour aujourd'hui mes lovelies! Dans un autre épisode je vous montrerai les petits ouvrages que j'ai confectionnés pour la petite baby girl de ma soeur qui va bientôt naître! C'est un grand bonheur pour moi cette naissance, je suis très émue, c'est le premier bébé de ma soeur, c'est ma première petite nièce, et j'ai beaucoup de plaisir à lui tricoter et crocheter des petites choses pour lui montrer que sa Tata l'aime déjà de tout son coeur...

 

Bon dimanche mes lovelies!

Bande originale de cette histoire:

Publié dans MON TRICOT

Partager cet article

Mes derniers tricots (première partie)

Publié le par Karische

Hello my lovelies!

Comment allez-vous?

Comme promis, aujourd'hui, je vais vous montrer mes derniers tricots! Ils ont été nombreux depuis septembre dernier où je vous montrais ma veste granny shrug allongée! Etant donné le volume de tout ce que j'ai à vous montrer et à vous raconter, il y aura plusieurs parties. Et puis j'aime les histoires à épisodes, j'espère que vous aussi, et pour moi le tricot est véritablement une odyssée, tant j'y mets mon coeur et mon âme et parfois mes aiguilles parlent pour moi, elles sont ma voix quand les mots ne sortent pas. Alors je vous dirai ce que je pourrai, le reste vous pourrez le lire entre les mailles..

Depuis cet article sur la veste granny shrug en crochet, j'ai remporté une grande victoire sur moi-même... J'ai enfin réussi à terminer un TRICOT!!! Oui!!! J'ai si longtemps désespéré de ne pas pouvoir suivre un modèle en tricot, j'abandonnais très vite et puis zut! Un jour j'ai décidé que j'allais y arriver!

Et je suis fière de vous montrer mon premier pull tube en tricot, au point mousse!

Ca n'a pas toujours été facile entre nous, lui et moi avons traversé des tempêtes... Il ne s'est pas donné facilement ce pull, j'ai dû passer des étapes, ravaler mon impatience, persévérer... Et comme chaque victoire arrachée, elle est d'autant plus délicieuse... Je dois même avouer que ces efforts, ces heures de tricot au long court sont vite devenues addictives...

Soirée après soirée, reprendre l'ouvrage et continuer...

Soirée après soirée, reprendre l'ouvrage et continuer...

Ne pas paniquer quand on s'aperçoit un peu tard qu'un côté est plus court que l'autre...

Ne pas paniquer quand on s'aperçoit un peu tard qu'un côté est plus court que l'autre...

Et demander conseil aux copines, à ma maman, et patiemment relever les mailles et tricoter une jolie bande pour compenser... Comme une mère essuie la joue de son enfant, ou ses larmes, de sa main patiente et douce, j'ai pris ce pull par la main et j'ai réparé sa misère... Il m'a remercié parce qu'il a été vraiment beau après ça.

Et demander conseil aux copines, à ma maman, et patiemment relever les mailles et tricoter une jolie bande pour compenser... Comme une mère essuie la joue de son enfant, ou ses larmes, de sa main patiente et douce, j'ai pris ce pull par la main et j'ai réparé sa misère... Il m'a remercié parce qu'il a été vraiment beau après ça.

Et puis j'ai pu l'embellir avec de la broderie, grâce aux cours patients dispensés par ma maman un samedi après-midi... J'ai adoré ce moment, et aussi le fait de pouvoir "enluminer" mon tricot comme je le voulais. Sans contrôle, au fil de l'aiguille, de manière intuitive et libre. Quel bonheur!

Et puis j'ai pu l'embellir avec de la broderie, grâce aux cours patients dispensés par ma maman un samedi après-midi... J'ai adoré ce moment, et aussi le fait de pouvoir "enluminer" mon tricot comme je le voulais. Sans contrôle, au fil de l'aiguille, de manière intuitive et libre. Quel bonheur!

Mes derniers tricots (première partie)
Mes derniers tricots (première partie)
Mes derniers tricots (première partie)
Mes derniers tricots (première partie)

Après cet épisode où mon coeur était chevillé à ce pull, j'ai eu comme un manque, et il a fallu que je le comble. Alors je me suis lancée tout de suite dans une veste tube, dérivée du modèle du pull tube, mais adaptable, avec manches séparées. J'ai adoré préparer mon modèle personnalisé (j'avais trouvé ces beaux modèles sur un blog que j'adore "Ce bon vieux pull tube").

J'ai donc écrit le modèle adapté, comme j'aime écrire, tout et n'importe quoi, des listes de courses, des articles, des modèles, des pensées, j'aime tant ça... Peut-être qu'en écrivant, je m'écris. Je m'inscris. C'est ma façon à moi d'Etre au monde.

Mes derniers tricots (première partie)

J'ai composé mes harmonies...

Mes derniers tricots (première partie)

Et je me suis lancée un jour férié où il faisait très froid dans la maison, j'ai commencé avec cette laine très rèche, très verte comme de la mousse...Je m'étais emmitouflée dans un poncho en laine marron à torsades, tricoté par ma maman, et j'étais ainsi enveloppée de douceur et d'amour.

Mes derniers tricots (première partie)

Et, comme pour le premier tricot, soir après soir, j'ai tricoté au long court, furieusement.

Mes derniers tricots (première partie)
Mes derniers tricots (première partie)
Soir après soir, après soir....

Soir après soir, après soir....

Mes derniers tricots (première partie)
Et d'apéro-tricot en tisane à la verveine, il montait...

Et d'apéro-tricot en tisane à la verveine, il montait...

Mes derniers tricots (première partie)
D'après-midis féminines en broderies fofolles, il s'étoffait...

D'après-midis féminines en broderies fofolles, il s'étoffait...

Mes derniers tricots (première partie)

Et un beau jour de décembre, le 31 exactement, je m'en souviens bien, il fut terminé...

Et j'étais heureuse! Parce qu'il était tel que je me l'étais imaginé! Il ressemblait aux manteaux que j'aurais aimé avoir petite fille, que j'ai peut-être eu (notre mémoire émotionnelle est tellement ancrée profondément qu'il n'est pas rare que vois rejaillir sous mes aiguilles des images, des couleurs, enfouies et chéries).

Je le porte quasiment tous les jours, et c'est à chaque fois, un ravissement.

Mes derniers tricots (première partie)

Un tel engouement n'est peut-être pas compréhensible pour les non-tricoteurs, mais c'est un bonheur sans nom de pouvoir enfiler un vêtement que l'on a soi-même exécuté, et dans lequel l'âme s'est complètement projetée, en toute liberté!

Mes derniers tricots (première partie)
Mes derniers tricots (première partie)
Mes derniers tricots (première partie)

Je vous laisse pour aujourd'hui. D'autres épisodes sont à venir...Je les prépare avec délectation!

Passez un doux week-end!

 

NB: cet article a été écrit en écoutant Antony and The Johnsons, un groupe que j'adore, le chanteur est tellement senseible, il me touche au plus près du coeur.

Publié dans MON TRICOT

Partager cet article

Tranches de Karische

Publié le par Karische

Tranches de Karische
Tranches de Karische

Hello my lovelies!

Ca faisait longtemps! J'espère que vous allez bien!

Avant tout MERCI pour vos visites, nombreuses et régulières sur mon blog! Merci à vous mes gentils et fidèles lecteurs qui venez me visiter, même si je ne publie pas souvent ici... J'ai toujours une pensée pour vous, une idée d'article, une idée de photo... Et je me demande bien qui vous êtes, moi qui vous connais si peu...

Alors me revoilà! Je me suis dit qu'un petit post un peu "pêle-mêle" vous plairait peut-être, cela fait longtemps que je n'en ai pas écrit! Il est vrai que depuis que j'écris des articles plus thématiques, j'ai tendance à réserver les instantanés à Instagram. Alors aujourd'hui voici quelques instantanés, quelques tranches de vie.... Des tranches de Karische!

J'ai fait de belles balades dominicales avec ma puce en ce début d'année!

J'ai fait de belles balades dominicales avec ma puce en ce début d'année!

Parfois il faisait très beau...

Parfois il faisait très beau...

...parfois un peu moins! Mais cela fait toujours beaucoup de bien de s'aérer. Il paraît qu'il faudrait sortir même par temps de pluie ou lorsque le vent souffle, cela permet à notre organisme d'être en symbiose avec les éléments, la saison, et de cela découle un bien-être mental et physique.

...parfois un peu moins! Mais cela fait toujours beaucoup de bien de s'aérer. Il paraît qu'il faudrait sortir même par temps de pluie ou lorsque le vent souffle, cela permet à notre organisme d'être en symbiose avec les éléments, la saison, et de cela découle un bien-être mental et physique.

J'aime bien ramener des souvenirs de balade! Aiguilles et pommes de pin.

J'aime bien ramener des souvenirs de balade! Aiguilles et pommes de pin.

Tranches de Karische

Avec l'hiver, je continue toujours mes pâtisseries, surtout le week-end! Quoi de mieux qu'un bon gâteau en rentrant de balade le dimanche...

Je me suis essayée aux cinnamom rolls, ces sortes de brioches américianes, à base de cannelle et de beurre:)

Je me suis essayée aux cinnamom rolls, ces sortes de brioches américianes, à base de cannelle et de beurre:)

Une préparation un peu longue...

Une préparation un peu longue...

J'ai aimé, mes chéris un peu moins... C'est pas grave, au moins je connais enfin le goût de ces snacks sucrés mythiques!

J'ai aimé, mes chéris un peu moins... C'est pas grave, au moins je connais enfin le goût de ces snacks sucrés mythiques!

Vous prendrez bien des crêpes avec un petit cinnamom roll?

Vous prendrez bien des crêpes avec un petit cinnamom roll?

Je continue toujours mes desserts de semoule, au chocolat s'il vous plaît, pour contenter les gourmands...

Je continue toujours mes desserts de semoule, au chocolat s'il vous plaît, pour contenter les gourmands...

L'hiver, Monsieur Serge médite beaucoup ;)

L'hiver, Monsieur Serge médite beaucoup ;)

Et lorsqu'il sort de sa léthargie, il baille à faire peur!

Et lorsqu'il sort de sa léthargie, il baille à faire peur!

Ses paupières sont lourdes...Si lourdes.

Ses paupières sont lourdes...Si lourdes.

Parfois, il se laisse aller à quelques "grignotis" sympathiques sur mes fleurs.

Parfois, il se laisse aller à quelques "grignotis" sympathiques sur mes fleurs.

Tranches de Karische

J'ai lu de très beaux livres ces derniers mois... Ils m'apportent beaucoup. Certains prêtés par mes parents, d'autres conseillés par mon amie Rosie. Merci ma Rosie pour tous ces bons conseils lecture. D'autres encore dont j'ai trouvé les titres au gré de mes recherches de lectures qui me feront du bien, qui m'aideront dans ma recherche d'introspection.

Extraordinaire ouvrage sur ce que vieillir veut dire... C'est splendide et a changé un peu ma vie et ma façon d'envisager le temps qui passe. Ce livre m'a rendue plus humaine.

Extraordinaire ouvrage sur ce que vieillir veut dire... C'est splendide et a changé un peu ma vie et ma façon d'envisager le temps qui passe. Ce livre m'a rendue plus humaine.

A gauche, excellent ouvrage de vulgarisation scientifique des Frères Bogda, à droite une sorte de bible des blessures que nous avons tous en nous. Les identifier permet de les dépasser!

A gauche, excellent ouvrage de vulgarisation scientifique des Frères Bogda, à droite une sorte de bible des blessures que nous avons tous en nous. Les identifier permet de les dépasser!

Enfin ce dernier que je suis en train de lire, je voudrais essayer la méditation. Cet ouvrage en donne quelques clés. Au delà de ça, il parle beaucoup des moyens d'être en pleine conscience dans sa vie quotidienne, et je pense que beaucoup d'entre nous en ressentent le besoin.

Enfin ce dernier que je suis en train de lire, je voudrais essayer la méditation. Cet ouvrage en donne quelques clés. Au delà de ça, il parle beaucoup des moyens d'être en pleine conscience dans sa vie quotidienne, et je pense que beaucoup d'entre nous en ressentent le besoin.

Et puis, il faut que je vous dise.... J'ai une petite vampire à la maison...

Une petite vampire qui mange des gâteaux apéro de vampire...

Une petite vampire qui mange des gâteaux apéro de vampire...

Une petite vampire qui chante "Chica bam bam bam chica chica vampiro!"

Une petite vampire qui chante "Chica bam bam bam chica chica vampiro!"

Une petite vampire qui lit la presse de vampire (et qui veut faire des cures de vitamines déja! comme maman :)

Une petite vampire qui lit la presse de vampire (et qui veut faire des cures de vitamines déja! comme maman :)

Une petite vampire qui est allée à son premier concert hier pour voir son idôle Daisy, alias Chica Vampiro!!!!

Une petite vampire qui est allée à son premier concert hier pour voir son idôle Daisy, alias Chica Vampiro!!!!

C'est moi qui ai eu le privilège de l'accompagner (son papa serait bien venu! mais bon au vu des places en carré VIP... nous avons fait un choix. ) et j'ai été très émue de voir son petit visage émerveillé!

C'est moi qui ai eu le privilège de l'accompagner (son papa serait bien venu! mais bon au vu des places en carré VIP... nous avons fait un choix. ) et j'ai été très émue de voir son petit visage émerveillé!

Tranches de Karische

Et puis parfois le corps à du mal à dire (maladie) et j'ai depuis 10 jours un vilain, très vilain mal aux cervicales et à l'épaule gauche! Il me gâche un peu la vie, celui-là! Même qu'il m'a un peu gâché mes vacances le gredin!

Après une lombalgie sévère en décembre, revoilà que mon corps me rappelle à l'ordre... Si j'arrêtais un peu de m'agiter aussi! Et si j'arrêtais de tricoter comme une folle... D'ailleurs je vous réserve un petit post entièrement dédié à mes derniers tricots, et vous allez voir... Il y a la dose. C'est là que je me rends compte que c'est vraiment une drogue pour moi et qu'il va falloir que j'entre en "rehab"!:)

Tranches de Karische

Mais heureusement les vacances c'est aussi ça:

Un bon gueuleton au resto asiatique! Merci les Jols! J'ai pu enfin découvrir les sushis et les makis (la fille un peu en retard quoi!)

Un bon gueuleton au resto asiatique! Merci les Jols! J'ai pu enfin découvrir les sushis et les makis (la fille un peu en retard quoi!)

Rhoooo les nems.... Lorsque j'étais enceinte, je mangeais beaucoup de nems et de nouilles sautées chinoise! Ma fille c'est mon bébé nems!

Rhoooo les nems.... Lorsque j'étais enceinte, je mangeais beaucoup de nems et de nouilles sautées chinoise! Ma fille c'est mon bébé nems!

J'ai redécouvert la Game Boy de mon papa, et j'ai joué au jeu préféré de mon enfance! (toujours pas avancé de niveau par contre!)

J'ai redécouvert la Game Boy de mon papa, et j'ai joué au jeu préféré de mon enfance! (toujours pas avancé de niveau par contre!)

Une fée est venue ranger mon atelier, en quelques battements d'ailes c'était fait....

Une fée est venue ranger mon atelier, en quelques battements d'ailes c'était fait....

J'ai donc pu réinvestir mon petit bureau et reprendre le coloriage! C'est bien pour remplacer le tricot...

J'ai donc pu réinvestir mon petit bureau et reprendre le coloriage! C'est bien pour remplacer le tricot...

Tranches de Karische

Et voilà mes lovelies! Quelques tranches de vie... J'espère que ce post un peu fleuve vous aura plu! Je vous embrasse bien fort!!!

Attention: un chat essaie de vous hypnotiser.

Attention: un chat essaie de vous hypnotiser.

Tranches de Karische

Publié dans MES MOMENTS FORTS

Partager cet article

Recette de la salade paysanne de Mamiche

Publié le par Karische

Recette de la salade paysanne de Mamiche

Hello my lovelies!

Il y a un petit moment que je veux vous donner cette recette que nous fait ma maman, et que je me suis appropriée car elle est vraiment délicieuse:

La salade paysanne

Elle contente à la fois les désireux de manger des légumes et les gourmands. Attention, ce n'est pas une recette light (vous me connaissez maintenant hein?), mais elle peut faire office de dîner avec un bout de pain si on fait attention à sa ligne. Ou, comme nous parfois, qui la mangeons  en entrée le dimanche midi!

 

Pour cette recette il vous faudra:

-1 salade

- 125 g de lardons

- 100 g de Roquefort (ou Bleu)

- 3 tranches de pain de mie

- 1 cuillère à soupe d'huile

- 40 g de beurre

- poivre

et pour la sauce vinaigrette:

-1 cuillère à café de moutarde

- 1 cuillère à café de vinaigre de vin

- 3 cuillères à soupe d'huile d'arachide ou de tournesol

- 1 cuillère à café d'huile de noisette ou de noix

 

Recette de la salade paysanne de Mamiche

1. Lavez votre salade et essorez-la.

2. Découpez vos tranches de pain de mie en 4, et faites revenir dans du beurre. Vous pouvez frotter le pain à l'ail si vous aimez. Réservez.

 

Recette de la salade paysanne de Mamiche

3. Préparez la sauce vinaigrette. Le mélange huile de noix, d'arachide et moutarde est si délicieux que maintenant je prépare toutes mes salades avec!

 

Recette de la salade paysanne de Mamiche

4. Découpez le roquefort en petits dés.

5. Faites revenir les lardons dans une poêle avec une cuillère à soupe d'huile.

6. Dans un joli saladier, mélangez la salade, les carrés de pain de mie, les lardons, le roquefort et la sauce vinaigrette.

Bon appétit!

Recette de la salade paysanne de Mamiche

Publié dans MES CUISINES DU MONDE

Partager cet article

Cuisine indienne: tous mes tuyaux pour démarrer!

Publié le par Karische

Cuisine indienne: tous mes tuyaux pour démarrer!

Hello mes lovelies!

Comment allez-vous?

Depuis quelques temps, une envie vous taraude...

Vous avez envie de cuisiner indien!

 Mais vous hésitez... ça vous fait peur tous ces noms d'épices, tous ces noms de plats compliqués... Tous ces parfums, allez-vous réussir à les retranscrire dans votre kitchenette frenchie?

Avant que vous ne laissiez tomber cette belle idée, je vous réponds tout de suite OUI! Oui! Lancez-vous!!!

Grâce à votre Karische, vous allez pouvoir avec un minimum d'ingrédients spéciaux et un minimum d'équipement, concocter de délicieux plats indiens et épater tous vos amis!!!

 

Cuisine indienne: tous mes tuyaux pour démarrer!

1. Mon histoire avec le quartier indien

Lorsque nous nous sommes installés en Région Parisienne en 2005, la cuisine exotique se limitait pour moi à la cuisine chinoise que j'aimais déguster au restaurant de ma ville...Du chinois à la sauce frenchie quoi!

A l'époque, j'étais à fond dans le yoga et je venais de rencontrer une femme qui revenait d'Inde après y avoir vécu quelques années... Entre le Pranayama et cette nouvelle connaissance, (Brigitte, si tu te reconnais, je t'envoie plein de bises!!!), j'étais à fond dans le trip indien!

Dans le fil de nos conversations, Brigitte m'a indiqué le quartier de la rue du Faubourg Strasbourg Saint Denis, près de la gare du Nord à Paris. Le 10 ème arrondissement qu'on appelle aussi "little india".

Le choc de l'encens. Les saris, colliers de fleurs. La musique. L'odeur des feuilles de curry. La viande sur les étalages, touffeur animale du poulet.. Les Tamouls. Jamais je n'oublierai le sentiment que j'éprouvais alors, de dépaysement pur, de joie presque mystique ( oui bon je faisais beaucoup, beaucoup de yoga à l'époque...). Toutes les autres fois où j'y suis retournée, j'ai retrouvé ses mêmes sensations. L'encens en poudre ou en bâtons... Ses relents musqués, aux odeurs de savon, soufrées, puissantes, dans les boutiques et les restaurants. Les légumes, mangues, plantains, feuilles de curry... Les CDs de musique Bollywood que j'achetais par 5 pour rien...

Cette découverte allait être déterminante pour ma cuisine. Pour mon futur blog aussi. C'est un peu là que mon Caravansérail est né je pense. C'est à partir de ce moment là que j'ai vraiment commencé mes recherches en "gastronomie cosmopolite", grâce à des rencontres d'horizons très différents dont j'ai croisé la route lors d' une formation et aussi à mon travail, des femmes africaines, guadeloupéennes, réunionnaises aussi. Toutes ces femmes m'ont légué des recettes, des savoir-faire, des petits bouts de leur chez-elle. Leur manière de tenir la pâte du bouts des doigts, qui n'est pas la même que moi. La façon de faire bouillir des viande avec la tomate pelée, le bouillon cube, le gingembre en quantité... C'est l'étranger qui venait à moi, le Caravansérail se dessinait déjà... Ce n'est pas moi qui voyageais, c'est le voyage qui venait à moi... C'est à ce moment là que l'idée du Caravansérail m'est venue je pense. Un endroit de rencontres, où chacun viendrait faire escale pour se reposer, échanger. Cet endroit serait virtuel et ce serait mon blog.

Cuisine indienne: tous mes tuyaux pour démarrer!

2. Mes conseils pour vous lancer en cuisine indienne

C'est à cette époque que je me suis lancée dans la cuisine indienne. J'avais envie de reproduire tout ce que je dégustais là-bas, "en Inde"...

Pour m'aider, je me suis offert un livre de recettes indiennes très simple mais authentique. Je vous le conseille pour démarrer. Il s'agit du livre "Plats indiens" aux éditions Parragon.

C'est lui qui m'a tout appris. Pour démarrer, c'est vraiment lui qu'il vous faut. Je l'avais d'ailleurs fait acheter à ma maman pour qu'elle s'y mette aussi, je suis terrible!!!

 

Cuisine indienne: tous mes tuyaux pour démarrer!

C'est en feuilletant toutes les recettes que je me suis aperçue que finalement, bon nombre des ingrédients utilisés dans ces recettes étaient facilement trouvables au supermarché! Cependant, pour quelques ingrédients spécifiques (le ghee, certains épices), je me doutais bien qu'il faudrait aller les acheter en épiceries indiennes ou asiatiques. Dans mon cas, ce serait dans le 10 ème arrondissement que j'aimais passionnément!

Souhaitant rentabiliser le voyage (le 10ème n'était qu'à 1h30 en transport de chez moi, mais bon tout de même), je commençai à compulser toutes les recettes du livre, afin de dégager une liste de tous les ingrédients que je ne trouverais que là-bas et de me constituer un "fonds de roulement" indien (vous avez remarqué que j'adore cette expression hein?). Sachez quand-même que le petit livre de recettes est sympa: pour chaque ingrédient un peu spécial, il vous propose une alternative avec des ingrédients facilement trouvables en supermarché. C'est aussi en cela qu'il convient bien aux novices en cuisine indienne!

 

Cuisine indienne: tous mes tuyaux pour démarrer!

Voici la liste des ingrédients un peu spécifiques à avoir dans son "fonds de roulement" chez soi pour cuisiner indien:

-du Ghee: il s'agit de beurre clarifié. Très utilisé en cuisine indienne, à la place de l'huile ou du beurre pour la cuisson des aliments. C'est un peu cher à l'achat (de 5 à 7 € la conserve) mais sans lui vous n'aurez pas le petit goût inimitable des plats indiens. Il se conserve bien au réfrigérateur.

- de la pâte d'ail- curry: en bocal. Mais vous pouvez la préparer vous-même, le livre vous en donne la recette!

-des graines de cardamome

-de la farine de pois chiche: très important pour préparer beaucoup de galettes comme les chapatis par exemple.

-les feuilles de curry: leur arôme est beaucoup plus puissant que celui de la poudre de curry. Attention, comme disent les indiens:"Hot Spicy"!

-du lassi: c'est une boisson à base de yaourt, arômatisée à la banane, à la rose... Les indiens la consomment pendant le repas pour calmer le feu des épices. Vous pouvez en acheter pour donner une tonalité vraiment authentique à votre repas (pourquoi ne pas organiser un dîner indien dans votre roulotte par exemple?)

-du garam massala: mélange d'épices typiquement indien

-les graines de feonugrek :fenouil

-les graines de moutarde

-les épices tandoori

 

Cuisine indienne: tous mes tuyaux pour démarrer!

Vous trouverez ces produits en épicerie indienne, asiatique, ou sur internet. Pour vous aider, je vous donne les adresses que je connais sur Paris dans le 10ème arrondissement rue du Faubourg Strasbourg Saint Denis (quartier indien) et dans le 13ème (quartier chinois), ainsi que sur Bordeaux:

- Le 10ème arr.de Paris autrement appelé "Little India":

  • Rue du Faubourg Strasbourg Saint Denis. Métro La Chapelle  (Ligne 2) et descendre toute la rue:
    • l'épicerie Sri-lankaise, indienne et Mauritienne "G&Co" (autrefois appelée Gopal). Mon QG. Vous trouverez TOUT! Elle a l'avantage d'avoir des produits aussi bien indiens que mauritiens ou sri-lankais ce qui apporte une richesse incroyable dans la variété de produits.
    • l'épicerie indienne "Cash &Carry": un peu plus petite mais c'est le top aussi!
  • Passage Brady:
    • épicerie Velan
  • Rue Cail
  • Rue Perdonet

- Le 13 ème arr. de Paris autrement appelé "Quartier chinois"

  • "Les frères TANG": un éventail incroyable de produits asiatiques mais aussi indiens

- A Bordeaux:

  • "Eurasie":  supermarché de produits asiatiques et indiens super bien fourni. Vous trouverez tout ce qu'il vous faut pour cuisiner indien, mais aussi chinois, japonais, créole...Bref, mon nouveau lieu de perdition!!!

Ce supermarché existe aussi à Toulouse.

 

Une fois muni(e) de ces quelques produits spécifiques, vous pourrez trouver tout le reste dans votre supermarché habituel!

Cuisine indienne: tous mes tuyaux pour démarrer!

 

Personnellement, il m'est  arrivé de bien délirer dans les achats spécifiques, notamment la toute dernière fois où je suis allée dans le 10 ème, juste avant de déménager en province.. Je vous en parlais là:

 

Pour tout le reste, votre supermarché ira très bien!

 

Voici donc la liste des indispensables de la cuisine indienne que vous trouverez dans votre supermarché:

-les oignons

-le riz: basmati de préférence

-le lait de coco: on en trouve quasiment partout maintenant. Sachez quand-même qu'en épicerie asiatique on trouve les conserves de lait de coco beaucoup moins cher qu'en supermarché. Pensez à faire le stock quand vous allez faire le plat de produits spéciaux, parce que la cuisine indienne l'utilise beaucoup.

-la vache qui rit (pour les naans)

-les grains de poivre noir

-la viande, le poisson, les fruits de mer: poulet, porc, crevettes, canard

-le gingembre en racine

-le gingembre en poudre: vous le trouverez parfois en supermarché, mais il existe en plus grande contenance en supermarché asiatique

-les bâtons de cannelle: très utilisée dans les plats salés (par exemple le Rogan Josh)

-le curry en poudre, bien que le mélange ne soit pas indien d'origine, c'est une préparation inventée par les britanniques. Aujourd'hui les indiens l'utilisent.

-la poudre d'amande :pour certains desserts

-les carottes, le chou-fleur, les aubergines, les courgettes

-le sirop à la rose (au rayon cuisine arabe): pour préparer le lassi!

-la pâte d'amande: pour les pâtisseries

-le safran

-les feuilles de menthe

-la mangue

-les tomates fraiches, ou les tomates pelées en boîte

-les colorants alimentaires: le rouge pour le poulet tandoori par exemple

-le yaourt: pour nombre de préparation de viande à mariner comme le poulet tandoori ou les aubergines frites au yaourt par exemple.

 

Cuisine indienne: tous mes tuyaux pour démarrer!

Vous voilà donc parés! Je vous souhaite bon voyage dans votre odyssée indienne!

 

Pour terminer, quelques recettes indiennes à retrouver sur mon blog:

Voilà mes lovelies!

J'espère que ce petit pas-à-pas pour démarrer en cuisine indienne vous a plu!

Je vous embrasse fort!

Cuisine indienne: tous mes tuyaux pour démarrer!

Publié dans MES CUISINES DU MONDE

Partager cet article

10 trucs pour éviter la dépression

Publié le par Karische

10 trucs pour éviter la dépression

Hello my lovelies!

Aujourd'hui je vous propose de vous parler d'un sujet grave, profond, qui peut tous nous toucher, nous-même ou un de nos proches: la dépression. C'est pas joyeux-joyeux, je sais, mais il faut de tout pour faire une roulotte, je vous avais dit que je ferais dans le plus fouillé désormais!:)

Croyez-moi, cet article n'est pas si triste qu'il en a l'air. Vous me connaissez!

Et même je parie qu'il va vous ravir car je vous propose mes 10 petits trucs pour éviter qu'elle ne s'installe!

Ready? GO!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

10 trucs pour éviter la dépression

Nous sommes  d'accord, la dépression, à ne pas confondre avec le burn-out que je ne traiterai pas ici, n'arrive pas du jour au lendemain.

Elle s'installe tout doucement. Elle trouve son terrain. A force de fatigue, de couches de mal-être qui s'accumulent, parfois sur des années!!! Il suffit alors d'un élément déclencheur, et patatra!!!

 

Vous voilà au fond du trou! Vous dormez mal, vous éprouvez des difficultés à manger correctement, vous vous mettez à douter de tout et de tout le monde (et encore plus de vous-même...), plus rien n'a de sens, vous n'avez plus goût à rien. Votre humeur est traversée de hauts, de bas. Vous pleurez beaucoup. Toutes les choses que vous faisiez avant presque sans y penser telles que rendre un devoir/ prendre un rendez-vous par téléphone, lancer une machine... vous paraissent aujourd'hui INSURMONTABLES! Bref, c'est la grosse déprime!

 

10 trucs pour éviter la dépression

Comme bon nombre de français, j'ai traversé cette épreuve il y a de nombreuses années maintenant. Et je m'en suis sortie! Bien plus forte, plus mûre, plus sûre de moi! Et cela a révolutionné ma vie. En bien, en super bien! J'ai appris énormément sur moi-même, sur les autres, j'ai découvert des pratiques comme le yoga, la relaxation...

C'était il y a si longtemps qu'avec le recul, j'ai décidé de partager mes petites recettes pour vous aider à éviter tout ça. Mon petit guide de prévention à moi en quelque sorte, qui peut peut-être servir aux autres! Sans parler de dépression, ces quelques conseils peuvent vous aider en période de gros stress, d'anxiété passagère, de déprime.

 

Ces 10 trucs vont vous permettre de retrouver un calme intérieur, un apaisement qui nous manquent cruellement lorsque nous sommes déprimés, anxieux, dépressifs. En les travaillant régulièrement, ils vous permettront de gagner en sécurité intérieure.

Je ne suis ni médecin, ni psychologue ou psychiatre, ni thérapeute, j'ai juste connu la dépression. J'ai juste envie de partager mon expérience.

10 trucs pour éviter la dépression

1. PRENEZ UN STYLO ET ECRIVEZ: tout ce qui vous anime, tout ce qui vous passe par la tête, tout ce qui vous mine à l'instant présent. Cela va vous permettre de mettre vos idées à plat. Déjà vous prenez du recul. Peu importe où vous êtes: au travail, en voiture (pas en conduisant quand-même :)), chez vous... l'important est de coucher vos idées sur le papier.

10 trucs pour éviter la dépression

2. PARLEZ, CONFIEZ-VOUS: à votre chéri(e), votre sœur/frère, votre mère/père, votre ami(e), votre collègue...Toute personne proche et bienveillante. Ouvrez-vous, évoquez ce qui vous perturbe. Parler permet une mise à distance d'avec ses propres émotions, et provoque un vrai soulagement. Cela permet aussi de créer du lien, ce dont nous avons tous besoin pour aller bien. Ne restez pas seul.

10 trucs pour éviter la dépression

3. RALENTISSEZ: dans tout ce que vous faites. Dans vos mouvements, votre parole. Cela aura effet de ralentir aussi votre pensée et par là même, la "machine à ruminer" (vous savez la petite voix intérieure qui vous souffle toujours des choses négatives et décourageantes... oui, oui, celle-là). On va tout faire pour la faire taire cette petite voix!

 

10 trucs pour éviter la dépression

4. ECOUTEZ, PRETEZ L'OREILLE à ce qui vous entoure: les petits bruits (robinet, oiseaux, animaux, pluie...) et les gros (moteurs de voiture, bruit d'avions), les gens (leurs conversations). ça y est, vous êtes déjà dans une forme de méditation! Vous pratiquez déjà la pleine conscience! Et cela va grandement vous aider!

10 trucs pour éviter la dépression

5. Maintenant que vous avez écrit tout ce qui vous anime, que vous en avez parlé à une oreille bienveillante, que vous avez ralenti vos mouvements et vos pensées, que vous êtes attentif à ce qui vous entoure...SOUFFLEZ! Inspirez en gonflant le ventre, expirez à fond en vidant l'air du ventre tranquillement, puissamment.

10 trucs pour éviter la dépression

6.DORMEZ CORRECTEMENT: le temps dont vous avez besoin (7 heures, 10 heures, peu importe). Ce n'est pas du temps de perdu, au contraire c'est du temps de gagné pour votre bien-être et votre bonheur. Si quelque chose vous tracasse, dîtes-vous bien qu'après une bonne nuit de sommeil, ce qui vous apparaît comme un problème va vous sembler beaucoup moins important, voire accessoire, voire carrément futile...

10 trucs pour éviter la dépression

7.CONSULTEZ VOTRE MEDECIN GENERALISTE: Lui seul vous connaît dans votre santé. Il va peut-être vous prescrire un traitement d'antidépresseurs, qui va vous aider à remonter la pente, à stabiliser votre humeur et à retrouver une certaine forme de stabilité (arrêter de pleurer sans arrêt, retrouver du goût pour faire les choses, retrouver le goût de la vie). Le temps de reprendre votre souffle. Le temps que l'orage passe. Le temps de digérer. Le temps de travailler les 9 autres points.

Ce traitement pourra s'accompagner d'une psychothérapie avec un psychologue ou un psychiatre, que votre médecin vous indiquera. L'antidépresseur peut être d'une grande aide dans la démarche psychothérapeutique. Il sert de support au patient. L'arrêt du traitement, quand vous irez mieux,  devra être accompagné par le médecin généraliste et/ou le psy qui vous suit,  et devra être effectué de manière progressive. 

Le travail psychothérapeutique va vous amener à travailler sur vous-même. Sur le "comment" de votre malaise actuel (comment se manifeste-t-il?), sur le "pourquoi" aussi ... Ce travail d'introspection va vous mener sur des terres inconnues, c'est à dire à la rencontre de vous-même. Car au final, combien d'entre nous se connaissent vraiment? Savons-nous de quel bois nous sommes faits?

Une fois ce travail sur vous-même effectué, vous aurez acquis une force extrême, vous aurez construit ce que j'appelle votre "forteresse" personnelle. Une force intérieure qui vous accompagnera toute votre vie.

 

10 trucs pour éviter la dépression

8.EVITEZ LES EXPEDIENTS: alcool, café, drogues. Toutes ces choses ne feront qu'empirer votre état, et vont augmenter votre malaise. Elles vont vous éloigner aussi de votre but: vous découvrir en tant que personne, découvrir pourquoi telle ou telle situation vous pose problème, c'est à dire avec quelle situation du passé elle entre en résonance et par là même vous fait souffrir.

Vous êtes bien d'accord que pour entamer ce travail d'introspection, vous ne pouvez pas être sous l'emprise d'alcool ou de drogues! Il s'agit ici de se découvrir dans ses désirs, dans ses priorités, dans ses choix. Lorsque vous saurez qui vous êtes, pourquoi vous êtes qui vous êtes, vous n'aurez plus peur de grand chose et vous saurez où vous allez. Vous saurez vous imposer, avec vos forces et vos faiblesses, votre personnalité, vos choix de vie. La dépression n'a plus sa place dans ce contexte. Une vie de joie s'offre à vous!

 

10 trucs pour éviter la dépression

9. ACCORDEZ-VOUS LE PLAISIR: faites les choses que vous aimez le plus souvent possible. Ceux qui disent que la vie doit être souffrance, qu'on ne fait pas ce qu'on veut dans la vie sont des idiots. Le grand bonheur d'être adulte c'est justement de donner à sa vie la direction qu'on veut: on choisit son travail, on choisit son lieu de vie, on choisit sa compagne/ son compagnon. Il faut être bien conscient de tous ces choix qui s'offrent à vous! Vous êtes les acteurs de votre vie, il ne faut jamais le perdre de vue. S'infliger des obligations constantes, voilà la porte d'entrée à la dépression. Soyez VOUS!

 

10 trucs pour éviter la dépression

10. FABRIQUEZ-VOUS DES "BIBLES A BONHEUR": lisez des livres de développement personnel sur les sujets qui vous touchent. Faites-vous ce cadeau. Achetez-les. Annotez-les. Soulignez les passages qui vous parlent, qui résonnent en vous. Appropriez-vous ces livres et relisez-les dès que vous en éprouvez le besoin. Ils agiront tels des mantras, vous en serez imprégné.

 

Ma liste de mes bibles à bonheur:

-La vie à bras le corps de SUSAN JEFFERS

-Mes petites machines à vivre de MARYSE VAILLANT

-Petite philosophie du bonheur de CATHERINE RAMBERT

-Vivre avec soi de JACQUES SALOME

-La méditation pour les enfants d'ELINE SNEL

-Tremblez mais osez! de SUSAN JEFFERS

-T'es toi quand tu parles de JACQUES SALOME

 

10 trucs pour éviter la dépression

Il existe encore beaucoup d'autres petits trucs pour gagner en sécurité intérieure. Vous en avez certainement des tas d'autres en tête. N'hésitez pas à les partager ici dans les commentaires pour enrichir le propos.

Si le sujet vous intéresse, que vous souhaitez des précisions, cet article pourrait être suivi d'autres articles traitant de la même thématique. N'hésitez pas à me faire part de vos remarques.

Avant de vous laisser pour aujourd'hui, je voudrais juste vous glisser ça à l'oreille:

"La vie est magnifique... Ouvrez bien vos yeux et vos oreilles... Levez le voile de vos yeux et vous verrez comme tout cela peut être fantastique!!!"

 

 

Merci à toi Séverine pour la relecture de cet article et pour tes conseils avisés. Merci d'être présente à mes côtés dans cette formidable aventure intérieure!

10 trucs pour éviter la dépression

Publié dans MES MOMENTS FORTS

Partager cet article

Tricoter et crocheter "durable"

Publié le par Karische

Tricoter et crocheter "durable"

Hello my lovelies!

J'espère que vous allez bien?

Je vous souhaite à toutes et tous, une Belle, une Merveilleuse Année 2016, créative, pleine d'idées, exaltante, et riche de projets!!!

Il y a un petit moment que je ne vous ai pas parlé tricot ou crochet... Il y a un petit moment que je ne suis pas passée vous écrire ici, tout court!

Aujourd'hui je vais vous parler de ma manière d'envisager le tricot et le crochet. Qui est un peu "spéciale" dirons-nous. Disons que je ne procède pas tout à fait comme tout le monde.

Je tricote et je crochète "durable".

1. Mon approvisionnement de laine

Par économie d'abord. J'achète des laines "d'occasion" à Emmaus. Au poids. De vieilles laines, parfois (la plupart du temps) déjà tricotées et remises en pelotes, parfois des pelotes jamais utilisées avec encore le ruban bien vintage avec des marques qui n'existent carrément plus (qui se souvient encore de la marque 3 SUISSES?). Parfois aussi des petites pelotes, des "rogatons" comme je les appelle. Ils ne payent pas de mine ces petits bouts de rien. Ils ont été mis dans de vilaines poches à pain, dans du plastique à 2 sous. Je les déterre, je les libère. Je les regarde, parce que mon Dieu, ça fait combien de temps qu'on ne les a pas regardés ces petits bouts de rien?

Ils sont contents, je les sens déjà vibrer entre mes mains. Je ne les choisis ni en fonction de la grosseur du fil, ni de la taille de la pelote. Il faut qu'ils me parlent. Je les choisis en harmonie. Je me retrouve parfois avec 30 à 40 € de rogatons et pelotes en vrac à payer. Et c'est mon bonheur, parce que je sais qu'avec ce trésor, je vais donner vie à quelque chose qui a beaucoup de valeur à mes yeux:

  • un ouvrage unique, riche en couleurs et dégradés;
  • qui va redonner vie à des bouts de laine oubliés, qui jusqu'à présent ne servaient à rien;
  • j'aide les compagnons d'Emmaus en me fournissant chez eux;
  • j'honore la mémoire d'une petite mamie, qui a donné tous ses restes de laine à Emmaus;
  • je n'encourage pas la production de laine en Chine ou ailleurs qu'en France. Bien qu'il m'arrive parfois quand-même d'acheter de la laine neuve, notamment par paquet de 10 à bas prix, j'y ai de moins en moins recours.

Une fois à la maison, j'étale toutes les pelotes devant moi et je compose des harmonies. Comme une peinture. Je ne m'occupe pas de modèle, de largeur d'aiguilles. Seules les couleurs n'ont de valeur à mes yeux à ce moment-là. C'est l'étape la plus magique.

NB: Il arrive aussi parfois qu'on me fasse des dons. Comme l'autre jour où une dame que connait ma maman m'a carrément légué toutes ses pelotes de laine, soit trois gros sacs de pelotes intactes, dont beaucoup de mohair et de coton... ça relève quasiment du miracle, c'est un très joli cadeau et j'en ai évidemment fait bon usage. Merci Françoise! ;)

Tricoter et crocheter "durable"
Tricoter et crocheter "durable"
Le bonheur de tricoter des laines qui ne sont plus fabriquées...Iici une pelote de marque 3 SUISSES!

Le bonheur de tricoter des laines qui ne sont plus fabriquées...Iici une pelote de marque 3 SUISSES!

2. Le choix de mes modèles

Qui dit laines atypiques, dit modèle à adapter...

Par principe, j'ai déjà du mal à me contenter de suivre un modèle. De nature assez fantasque, et mon niveau moyen en tricot et crochet aidant, j'ai le réflexe d'adapter, modifier à ma sauce les modèles. Eh oui, sinon, ce n'est pas drôle du tout! Quitte parfois à me compliquer la vie, mais je crois que je préfère. Et puis ces adaptations m'ont appris beaucoup, en plus de flatter grandement mon égo tricotesque lorsque l'objet fini avait l'air de quelque chose. Merci maman pour ton aide précieuse, tes cours de tricot patients.

Je n'achète jamais de catalogue modernes de modèles, mais je suis sûre que vous l'aviez deviné. Il ya quelques années j'ai acheté à une petite mamie au fin fond de la campagne une pile de catalogues vintage pour 10 €...suite à une annonce que j'avais passé dans un journal de petites annonces. Je récupère également les catalogues que l'on me donne gentiment. Et je trouve également beaucoup de modèles sur internet, sur le site "Tricots d'une pièce" (les modèles Phildar vintage sont mes préférés) ainsi que sur le site "Tricot et cuisine des 100 idées". Aucun des fils préconisés n'existent plus de toute façon, je ne risque pas d'être tentée de me fournir en moult pelotes neuves! Par contre, pour ne pas risquer de me planter complètement, je tricote (presque) toujours l'échantillon.

Courageuse mais pas téméraire, j'ai tendance à choisir souvent des modèles très simples, qui supporteront bien les changements de laines dans la grosseur de fil, la texture, la couleur. Il s'agit souvent du modèle du pull tube, très en vogue dans les années 70. Qu'il s'agisse de crochet ou de tricot d'ailleurs!

J'aime aussi beaucoup le modèle du granny shrug, adaptable à l'infini.

 

Tricoter et crocheter "durable"
Adapter le modèle à ses envies... Douce rêverie en écrivant le scénario de mon tricot.

Adapter le modèle à ses envies... Douce rêverie en écrivant le scénario de mon tricot.

J'ai des vieux catalogues vintage plein mes malles!

J'ai des vieux catalogues vintage plein mes malles!

3. Les rayures sont mes meilleures amies!

Lorsqu'on a beaucoup de rogatons de différentes couleurs, ce n'est pas la peine d'imaginer un tricot uni! (tant mieux parce que moi, l'uni.. ça m'ennuie!). Et dès qu'on arrive au bout de la petite pelote, Il faut sans cesse changer de laine. C'est donc un ballet incessant de petits noeuds.  De plus, les rogatons que j'utilise sont souvent très fins. Il faut donc doubler, voire tripler la laine. Que d'harmonies à composer, recomposer, de joyeux mélanges entre les bleus, les verts, les mauves, les orangés. Les dégradés les plus subtils sont à votre portée! Le modèle le plus simple comme un pull tube peut se parer de mille couleurs, mille matières, mille fantaisies! Je mélange allègrement coton, laine, laine fantaisie. J'aime cette liberté.

 

Tricoter et crocheter "durable"
Tricoter et crocheter "durable"
Tricoter et crocheter "durable"

4. J'embellis mes ouvrages avec la broderie

J'ai longtemps louché sur la broderie sur laine. Je voyais cela comme une chouette alternative pour embellir les ouvrages les plus simples à bas prix, avec des petits bouts de laine de rien. J'admirais les réalisations de Dottie Angel, sur des mitaines, des poches de cardigans, des bonnets... N'y tenant plus, je solicitai ma maman pour un cours particulier de broderie sur laine. Quelques heures plus tard, je me lançais seule sur mon pull tube finalisé, tantôt avec une laine verte qui partait de l'épaule vers le bas du pull, tantôt pour une fleur... J'ai adoré cette nouvelle activité! C'est aussi une façon commode de customiser de vieux ouvrages qui ne nous plaisent plus trop. Broder durable quoi!

Tricoter et crocheter "durable"
Tricoter et crocheter "durable"

5. Le tricot: un style de vie, un style de femme

Comme vous le savez déjà, je suis très centrée sur le style années 70, le style de femme à la fois rustique et féminine, habillée de multiples superpositions de chemisiers, pulls, robes chasubles. Une mode rigolote, simple mais pas simplette, économique mais pas cheap, toujours coquette mais jamais sophistiquée, et toujours, toujours crafty! C'est ainsi que je me sens, c'est pour cela que je vais toujours vers des modèles de cette époque.  Pour voir le style que j'évoque, vous pouvez aller faire un tour sur ce merveilleux site, que je compulse très souvent: "Tricot et cuisine des 100 idées" (voir le lien en bas d'article).

 

A l'époque, sous fond de crise pétrolière, les prix s'envolaient et l'argent manquait. Il s'agissait alors de se composer sa garde-robe soi-même, à peu de frais, mais avec grande classe. Oui, je trouve cela très classe de se composer ses vêtements soi-même, à ses mesures, selon ses goûts.

J'aime me faire mes vêtements. Ceux qui ne se démoderont pas, puisqu'ils ne sont déjà plus à la mode depuis longtemps. Ceux que j'aurai plaisir à retrouver à chaque changement de saison. Ceux qui me rappelleront de doux souvenirs parce que tricotés par ma maman (qui garnit ma garde-robe tricot de manière conséquente depuis de nombreuses années). Ceux qui iront toujours les uns avec les autres, puisque ce sont souvent les mêmes harmonies qui reviennent, les miennes. Pratique pour les superpositions!

Chaque année ma garde-robe s'enrichit de nouveaux modèles tricotés ou crochetés. Et à moins de changer de mensurations (ce qui m'arrive en ce moment, mais c'est un autre problème), ces modèles me vont toujours autant et je les porte toujours avec autant de plaisir. Il ne reste plus qu'à renouveler les basiques de temps en temps en achetant dans la confection (jeans, robe, collants, chaussures), mes pièces maîtresses sont en tricot! Je ne fais pas le compte de ce que je dépense par an pour m'habiller, mais je crois que laines comprises, le budget est vraiment riquiqui... Le bonheur de s'habiller quant à lui est immense!

Je vous laisse pour aujourd'hui mes lovelies!

Je vous souhaite à tous, une bonne semaine!

Publié dans MON TRICOT

Partager cet article

Comment faire ses bougies soi-même? Le TUTO!!!

Publié le par Karische

Hello my lovelies!

Comment allez-vous?

L'autre jour j'ai publié des photos des bougies que je venais de fabriquer sur Instagram, et certaines copines étaient intéressées par le procédé de fabrication. Alors je me suis dit qu'un petit article en bonne et dûe forme pourrait vous faire plaisir!

Comment faire ses bougies soi-même? Le TUTO!!!

Tout d'abord, je distingue deux procédés différents dans la fabrication de bougies-maison:

1. les bougies que l'on fait de A à Z, à partir de billes en cire à faire fondre;

2. les bougies que l'on fait à partir de vieilles bougies, méthode que j'ai montrée l'autre jour sur Instagram: une méthode "économies de bouts de chandelle".

 

1.Les bougies que l'on fait de A à Z

J'ai utilisé cette première méthode il y a quelques années, et autant vous prévenir tout de suite: je préfère la deuxième méthode, plus récup' et bien plus économique.

Avec cette première méthode, les matériaux à acheter sont nombreux et assez chers. . Néanmoins, si vous voulez vous lancer, sachez qu'il faudra vous procurer:

- des billes de cire à faire fondre (en magasin de loisirs créatifs),

- des mèches à bougies (je vais vous en parler plus loin),

- des bocaux propres pour faire office de photophores (pots à confiture, verres...)

- des flacons de parfum spécial bougies pour parfumer la cire

Voici ce que ça donnait:

Le résultat n'avait pas été très concluant, puisque je ne pouvais pas allumer les bougies, ce qui est tout de même gênant pour une bougie, mais après tout c'est un concept! :)

L'expérience m'avait tout de même bien plu, car elle m'avait permis de créer mes propres bougies, de les décorer, de leur donner un p'tit nom et tout et tout...

Je pense que si l'on se cantonne à strictement faire fondre la cire, la couler dans le pot avec la mèche bien positionnée (j'en parle plus bas), sans faire de fioriture de parfum, on doit pouvoir avoir des bougies correctes. Si vous essayez, faîtes-moi part de vos retours!

2. Les bougies que l'on fait à partir de vieilles bougies: la méthode "économies de bouts de chandelle"

Ma méthode préférée! Et bien plus économique!

En tant que grande consommatrice de bougies (je les allume tous les soirs, par deux ou trois, pendant quelques heures...), j'ai cherché comment je pourrais récupérer ces fonds de cire qui restent toujours au fond du photophore, alors que la mèche est finie. Cela me faisait râler qu'il en reste toujours autant sur les bords du verre et que je ne puisse rien en faire.

Voici comment j'ai résolu le problème, pour récupérer cette cire, et recréer de nouvelles bougies!

Tout d'abord, la liste du matériel dont il va falloir vous munir:

-vos vieux photophores, bougies

-une grande casserole d'eau

-des mèches pour bougies: il y en a de toutes les tailles. Vous choisirez leur taille en fonction de la hauteur des photophores propres que vous allez sélectionner pour faire vos nouvelles bougies. Vous en trouverez dans les magasins de loisirs créatifs et sur Amazon. C'est d'ailleurs la seule dépense (outre l'électricité ou le gaz de votre cuisinière) que vous aurez à effectuer pour faire ces bougies! (génial non?)

-des bocaux propres et secs pour faire office de photophores (vous pouvez en utiliser des anciens de récup', ou alors d'autres contenants rigolos, des tasses, des bols... ce qui vous plaît)

-un torchon ou chiffon qui ne craint rien.

 

Et voilà vous êtes paré(e)!

Comment faire ses bougies soi-même? Le TUTO!!!

1.Rassemblez votre matériel. Mettez l'eau à chauffer dans votre casserole. Vous allez faire fondre vos restes de cire au bain-marie. Installez les photophores contenant les restes de cire dans la casserole.

2. En fondant, la cire va faire apparaitre certains débris qu'il va falloir absolument retirer, car ils pourraient gêner la combustion de vos nouvelles bougies: il s'agit des bouts de mêches brûlés ou non, ainsi que le petit socle en métal installé au fond de la bougie et qui tient la mêche. 

 

Comment faire ses bougies soi-même? Le TUTO!!!

3. Disposez une mèche dans chaque nouveau photophore prêt à accueillir la cire. Attention à disposer le petit socle en métal bien au milieu du fond du bocal. Si la mêche n'est pas bien positionnée, la bougie va être finie prématurémment parce que la cire n'aura pas fondu de manière homogène (c'est du vécu).

La manupulation n'est pas forcément facile, certains utilisent des fourchettes pour maintenir la mèche bien au milieu, je n'y arrive pas toujours. Je fais comme je peux. Vous trouverez votre propre méthode en pratiquant.

4. Un fois la cire fondue intégralement et débarrassée de tout débris, vous allez pouvoir la couler dans vos nouveaux photophores. Attention à ne pas vous brûler. Utilisez un torchon pour attraper les photophores plein de cire chaude. Je vous conseille de pratiquer cette activité dans le plus grand calme, seul(e) et sans contrainte horaire particulière, vu le potentiel dangereux des manipulations.

Versez la cire chaude dans les nouveaux photophores, en prenant garde que la mèche reste bien au milieu. Et laissez sécher. Je vous conseille de garder un peu de cire pour en remettre une petite couche par dessus lorsque la cire est sèche. Pour la simple et bonne raison que la cire a tendance à s'affaisser une fois sèche et que l'on se retrouve avec un creux autour de la mèche, ce qui use prématurément la bougie. Juste un petit coup de cire en plus, et vous voilà avec des bougies toutes neuves!!!

Le temps de séchage avoisinne deux heures. Pour des bougies faites l'après-midi, j'ai pu les utiliser le soir-même!

Lorsque les mèches sont trop grandes, il faut les couper à deux centimètres environ de la cire.

Lorsque les mèches sont trop grandes, il faut les couper à deux centimètres environ de la cire.

5.Si vous voulez que vos anciens photophores soient réutilisables pour une prochaine fois, il vous faudra les "nettoyer" en les mettant au bain marie également, avec la chaleur tous les résidus de cire vont fondre et ensuite vous pourrez les nettoyer correctement avec de l'eau et du liquide vaisselle.

Cette seconde méthode "économies de bouts de chandelle" vous permettra d'espacer vos achats de bougies et de recycler plein de petits bocaux sympas. Vous pourrez également les offrir, ils seront de jolis cadeaux personnalisables.

J'espère que ce tuto vous aura plu mes lovelies!!!

Je vous embrasse!

Comment faire ses bougies soi-même? Le TUTO!!!

Partager cet article

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>