Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

29 articles avec mon tricot

Mes derniers tricots (deuxième partie): l'OTNI qui était un fameux bougre

Publié le par Karische

Mes derniers tricots (deuxième partie): l'OTNI qui était un fameux bougre

Hello my lovelies!

J'espère que vous allez bien!

Comme promis, voici le deuxième épisode de mes aventures tricoteuses!

Après mon pull tube et ma veste tube, j'ai eu envie de changer un peu de modèle, je me suis donc mise en quête d'un modèle de pull en tricot simple, que je pourrais adapter à mon stock de laines variées, et avec lequel je pourrais utiliser les belles pelotes KATIA que le Père Noël m'avait apportées...

 

J'adore cette qualité de laine chez KATIA, le fil change de couleurs au fil du temps, et donne un effet de rayures sans avoir à changer de laine, c'est génial! Et puis les nuances sont tellement belles...

J'adore cette qualité de laine chez KATIA, le fil change de couleurs au fil du temps, et donne un effet de rayures sans avoir à changer de laine, c'est génial! Et puis les nuances sont tellement belles...

J'ai jeté mon dévolu sur ce modèle vintage (merci Mamie Mousse! ;)

Il est en jersey, ce qui change un peu du point mousse, et il a des côtes deux sur deux aux manches et au col.

Mes derniers tricots (deuxième partie): l'OTNI qui était un fameux bougre

Je me souviens avoir composé mes harmonies pour ce tricot, le dernier jour des vacances de Noël, la veille de la reprise... J'avais un peu le coeur gros, et je me suis remontée le moral avec une bonne dose de laine!

Ce tricot est monté assez vite, j'étais très motivée, et je n'avais pas encore de douleurs occasionnées par le tricot intensif (ce qui a bien changé depuis, j'ai aujourd'hui d'intenses douleurs cervicales qui m'obligent à quitter le tricot pour un temps).

Comme à mon habitude, j'ai mélangé les brins de laine que j'ai glanés de ci de là, avec les pelotes de laine neuves.

Comme à mon habitude, j'ai mélangé les brins de laine que j'ai glanés de ci de là, avec les pelotes de laine neuves.

Tisane verveine, jacinthe et tricot: 3 éléments vecteurs de joie! La bouillotte c'est moins cool, vous devinez pourquoi...

Tisane verveine, jacinthe et tricot: 3 éléments vecteurs de joie! La bouillotte c'est moins cool, vous devinez pourquoi...

Mes derniers tricots (deuxième partie): l'OTNI qui était un fameux bougre

Et de soir en soir, de week-end en week-end, ce pull a été vite presque fini!

Je lui ai fait une petite broderie sur une manche pour rigoler;)

Je lui ai fait une petite broderie sur une manche pour rigoler;)

Mes derniers tricots (deuxième partie): l'OTNI qui était un fameux bougre

Puis, un beau jour, il fut fini, et je me mis à le coudre. Je rentrai les fils et j'y étais. Je l'essayai.

 

Et il était trop petit.

Je vous entends déjà: "Comment Karische, tu ne l'avais pas essayé avant, histoire d'être sûre, avant de coudre???" Eh bien non!!!! C'est tellement conventionnel!!! Ce n'est pas drôle sinon!!! C'est tellement mieux d'avoir tout à défaire après.... Ah.... Je me suis maudite sur ce coup-là, mais j'apprends à chaque fois, et puis ce que j'aime par dessus, c'est que la difficulté m'oblige à être créative, inventive et ça c'est le summum de l'amusement!

Voici donc ce que j'ai entrepris de faire: j'ai défait les coutures, puis j'ai augmenté la largeur du dos et du devant grâce à quelques rangs de crochet, puis j'ai relevé les mailles des manches et du col et continué les côtes en tricot et là c'était enfin bien!

Mes derniers tricots (deuxième partie): l'OTNI qui était un fameux bougre

Ah le bougre... Il m'en a fait voir de toutes les couleurs celui-là!!!

Mais j'étais tellement contente d'avoir un autre petit OTNI (= Objet Tricoté Non Indentifié) de mon cru!!!

Mes derniers tricots (deuxième partie): l'OTNI qui était un fameux bougre

Et voilà pour aujourd'hui mes lovelies! Dans un autre épisode je vous montrerai les petits ouvrages que j'ai confectionnés pour la petite baby girl de ma soeur qui va bientôt naître! C'est un grand bonheur pour moi cette naissance, je suis très émue, c'est le premier bébé de ma soeur, c'est ma première petite nièce, et j'ai beaucoup de plaisir à lui tricoter et crocheter des petites choses pour lui montrer que sa Tata l'aime déjà de tout son coeur...

 

Bon dimanche mes lovelies!

Bande originale de cette histoire:

Publié dans MON TRICOT

Partager cet article

Repost 0

Mes derniers tricots (première partie)

Publié le par Karische

Hello my lovelies!

Comment allez-vous?

Comme promis, aujourd'hui, je vais vous montrer mes derniers tricots! Ils ont été nombreux depuis septembre dernier où je vous montrais ma veste granny shrug allongée! Etant donné le volume de tout ce que j'ai à vous montrer et à vous raconter, il y aura plusieurs parties. Et puis j'aime les histoires à épisodes, j'espère que vous aussi, et pour moi le tricot est véritablement une odyssée, tant j'y mets mon coeur et mon âme et parfois mes aiguilles parlent pour moi, elles sont ma voix quand les mots ne sortent pas. Alors je vous dirai ce que je pourrai, le reste vous pourrez le lire entre les mailles..

Depuis cet article sur la veste granny shrug en crochet, j'ai remporté une grande victoire sur moi-même... J'ai enfin réussi à terminer un TRICOT!!! Oui!!! J'ai si longtemps désespéré de ne pas pouvoir suivre un modèle en tricot, j'abandonnais très vite et puis zut! Un jour j'ai décidé que j'allais y arriver!

Et je suis fière de vous montrer mon premier pull tube en tricot, au point mousse!

Ca n'a pas toujours été facile entre nous, lui et moi avons traversé des tempêtes... Il ne s'est pas donné facilement ce pull, j'ai dû passer des étapes, ravaler mon impatience, persévérer... Et comme chaque victoire arrachée, elle est d'autant plus délicieuse... Je dois même avouer que ces efforts, ces heures de tricot au long court sont vite devenues addictives...

Soirée après soirée, reprendre l'ouvrage et continuer...

Soirée après soirée, reprendre l'ouvrage et continuer...

Ne pas paniquer quand on s'aperçoit un peu tard qu'un côté est plus court que l'autre...

Ne pas paniquer quand on s'aperçoit un peu tard qu'un côté est plus court que l'autre...

Et demander conseil aux copines, à ma maman, et patiemment relever les mailles et tricoter une jolie bande pour compenser... Comme une mère essuie la joue de son enfant, ou ses larmes, de sa main patiente et douce, j'ai pris ce pull par la main et j'ai réparé sa misère... Il m'a remercié parce qu'il a été vraiment beau après ça.

Et demander conseil aux copines, à ma maman, et patiemment relever les mailles et tricoter une jolie bande pour compenser... Comme une mère essuie la joue de son enfant, ou ses larmes, de sa main patiente et douce, j'ai pris ce pull par la main et j'ai réparé sa misère... Il m'a remercié parce qu'il a été vraiment beau après ça.

Et puis j'ai pu l'embellir avec de la broderie, grâce aux cours patients dispensés par ma maman un samedi après-midi... J'ai adoré ce moment, et aussi le fait de pouvoir "enluminer" mon tricot comme je le voulais. Sans contrôle, au fil de l'aiguille, de manière intuitive et libre. Quel bonheur!

Et puis j'ai pu l'embellir avec de la broderie, grâce aux cours patients dispensés par ma maman un samedi après-midi... J'ai adoré ce moment, et aussi le fait de pouvoir "enluminer" mon tricot comme je le voulais. Sans contrôle, au fil de l'aiguille, de manière intuitive et libre. Quel bonheur!

Mes derniers tricots (première partie)
Mes derniers tricots (première partie)
Mes derniers tricots (première partie)
Mes derniers tricots (première partie)

Après cet épisode où mon coeur était chevillé à ce pull, j'ai eu comme un manque, et il a fallu que je le comble. Alors je me suis lancée tout de suite dans une veste tube, dérivée du modèle du pull tube, mais adaptable, avec manches séparées. J'ai adoré préparer mon modèle personnalisé (j'avais trouvé ces beaux modèles sur un blog que j'adore "Ce bon vieux pull tube").

J'ai donc écrit le modèle adapté, comme j'aime écrire, tout et n'importe quoi, des listes de courses, des articles, des modèles, des pensées, j'aime tant ça... Peut-être qu'en écrivant, je m'écris. Je m'inscris. C'est ma façon à moi d'Etre au monde.

Mes derniers tricots (première partie)

J'ai composé mes harmonies...

Mes derniers tricots (première partie)

Et je me suis lancée un jour férié où il faisait très froid dans la maison, j'ai commencé avec cette laine très rèche, très verte comme de la mousse...Je m'étais emmitouflée dans un poncho en laine marron à torsades, tricoté par ma maman, et j'étais ainsi enveloppée de douceur et d'amour.

Mes derniers tricots (première partie)

Et, comme pour le premier tricot, soir après soir, j'ai tricoté au long court, furieusement.

Mes derniers tricots (première partie)
Mes derniers tricots (première partie)
Soir après soir, après soir....

Soir après soir, après soir....

Mes derniers tricots (première partie)
Et d'apéro-tricot en tisane à la verveine, il montait...

Et d'apéro-tricot en tisane à la verveine, il montait...

Mes derniers tricots (première partie)
D'après-midis féminines en broderies fofolles, il s'étoffait...

D'après-midis féminines en broderies fofolles, il s'étoffait...

Mes derniers tricots (première partie)

Et un beau jour de décembre, le 31 exactement, je m'en souviens bien, il fut terminé...

Et j'étais heureuse! Parce qu'il était tel que je me l'étais imaginé! Il ressemblait aux manteaux que j'aurais aimé avoir petite fille, que j'ai peut-être eu (notre mémoire émotionnelle est tellement ancrée profondément qu'il n'est pas rare que vois rejaillir sous mes aiguilles des images, des couleurs, enfouies et chéries).

Je le porte quasiment tous les jours, et c'est à chaque fois, un ravissement.

Mes derniers tricots (première partie)

Un tel engouement n'est peut-être pas compréhensible pour les non-tricoteurs, mais c'est un bonheur sans nom de pouvoir enfiler un vêtement que l'on a soi-même exécuté, et dans lequel l'âme s'est complètement projetée, en toute liberté!

Mes derniers tricots (première partie)
Mes derniers tricots (première partie)
Mes derniers tricots (première partie)

Je vous laisse pour aujourd'hui. D'autres épisodes sont à venir...Je les prépare avec délectation!

Passez un doux week-end!

 

NB: cet article a été écrit en écoutant Antony and The Johnsons, un groupe que j'adore, le chanteur est tellement senseible, il me touche au plus près du coeur.

Publié dans MON TRICOT

Partager cet article

Repost 0

Tricoter et crocheter "durable"

Publié le par Karische

Tricoter et crocheter "durable"

Hello my lovelies!

J'espère que vous allez bien?

Je vous souhaite à toutes et tous, une Belle, une Merveilleuse Année 2016, créative, pleine d'idées, exaltante, et riche de projets!!!

Il y a un petit moment que je ne vous ai pas parlé tricot ou crochet... Il y a un petit moment que je ne suis pas passée vous écrire ici, tout court!

Aujourd'hui je vais vous parler de ma manière d'envisager le tricot et le crochet. Qui est un peu "spéciale" dirons-nous. Disons que je ne procède pas tout à fait comme tout le monde.

Je tricote et je crochète "durable".

1. Mon approvisionnement de laine

Par économie d'abord. J'achète des laines "d'occasion" à Emmaus. Au poids. De vieilles laines, parfois (la plupart du temps) déjà tricotées et remises en pelotes, parfois des pelotes jamais utilisées avec encore le ruban bien vintage avec des marques qui n'existent carrément plus (qui se souvient encore de la marque 3 SUISSES?). Parfois aussi des petites pelotes, des "rogatons" comme je les appelle. Ils ne payent pas de mine ces petits bouts de rien. Ils ont été mis dans de vilaines poches à pain, dans du plastique à 2 sous. Je les déterre, je les libère. Je les regarde, parce que mon Dieu, ça fait combien de temps qu'on ne les a pas regardés ces petits bouts de rien?

Ils sont contents, je les sens déjà vibrer entre mes mains. Je ne les choisis ni en fonction de la grosseur du fil, ni de la taille de la pelote. Il faut qu'ils me parlent. Je les choisis en harmonie. Je me retrouve parfois avec 30 à 40 € de rogatons et pelotes en vrac à payer. Et c'est mon bonheur, parce que je sais qu'avec ce trésor, je vais donner vie à quelque chose qui a beaucoup de valeur à mes yeux:

  • un ouvrage unique, riche en couleurs et dégradés;
  • qui va redonner vie à des bouts de laine oubliés, qui jusqu'à présent ne servaient à rien;
  • j'aide les compagnons d'Emmaus en me fournissant chez eux;
  • j'honore la mémoire d'une petite mamie, qui a donné tous ses restes de laine à Emmaus;
  • je n'encourage pas la production de laine en Chine ou ailleurs qu'en France. Bien qu'il m'arrive parfois quand-même d'acheter de la laine neuve, notamment par paquet de 10 à bas prix, j'y ai de moins en moins recours.

Une fois à la maison, j'étale toutes les pelotes devant moi et je compose des harmonies. Comme une peinture. Je ne m'occupe pas de modèle, de largeur d'aiguilles. Seules les couleurs n'ont de valeur à mes yeux à ce moment-là. C'est l'étape la plus magique.

NB: Il arrive aussi parfois qu'on me fasse des dons. Comme l'autre jour où une dame que connait ma maman m'a carrément légué toutes ses pelotes de laine, soit trois gros sacs de pelotes intactes, dont beaucoup de mohair et de coton... ça relève quasiment du miracle, c'est un très joli cadeau et j'en ai évidemment fait bon usage. Merci Françoise! ;)

Tricoter et crocheter "durable"
Tricoter et crocheter "durable"
Le bonheur de tricoter des laines qui ne sont plus fabriquées...Iici une pelote de marque 3 SUISSES!

Le bonheur de tricoter des laines qui ne sont plus fabriquées...Iici une pelote de marque 3 SUISSES!

2. Le choix de mes modèles

Qui dit laines atypiques, dit modèle à adapter...

Par principe, j'ai déjà du mal à me contenter de suivre un modèle. De nature assez fantasque, et mon niveau moyen en tricot et crochet aidant, j'ai le réflexe d'adapter, modifier à ma sauce les modèles. Eh oui, sinon, ce n'est pas drôle du tout! Quitte parfois à me compliquer la vie, mais je crois que je préfère. Et puis ces adaptations m'ont appris beaucoup, en plus de flatter grandement mon égo tricotesque lorsque l'objet fini avait l'air de quelque chose. Merci maman pour ton aide précieuse, tes cours de tricot patients.

Je n'achète jamais de catalogue modernes de modèles, mais je suis sûre que vous l'aviez deviné. Il ya quelques années j'ai acheté à une petite mamie au fin fond de la campagne une pile de catalogues vintage pour 10 €...suite à une annonce que j'avais passé dans un journal de petites annonces. Je récupère également les catalogues que l'on me donne gentiment. Et je trouve également beaucoup de modèles sur internet, sur le site "Tricots d'une pièce" (les modèles Phildar vintage sont mes préférés) ainsi que sur le site "Tricot et cuisine des 100 idées". Aucun des fils préconisés n'existent plus de toute façon, je ne risque pas d'être tentée de me fournir en moult pelotes neuves! Par contre, pour ne pas risquer de me planter complètement, je tricote (presque) toujours l'échantillon.

Courageuse mais pas téméraire, j'ai tendance à choisir souvent des modèles très simples, qui supporteront bien les changements de laines dans la grosseur de fil, la texture, la couleur. Il s'agit souvent du modèle du pull tube, très en vogue dans les années 70. Qu'il s'agisse de crochet ou de tricot d'ailleurs!

J'aime aussi beaucoup le modèle du granny shrug, adaptable à l'infini.

 

Tricoter et crocheter "durable"
Adapter le modèle à ses envies... Douce rêverie en écrivant le scénario de mon tricot.

Adapter le modèle à ses envies... Douce rêverie en écrivant le scénario de mon tricot.

J'ai des vieux catalogues vintage plein mes malles!

J'ai des vieux catalogues vintage plein mes malles!

3. Les rayures sont mes meilleures amies!

Lorsqu'on a beaucoup de rogatons de différentes couleurs, ce n'est pas la peine d'imaginer un tricot uni! (tant mieux parce que moi, l'uni.. ça m'ennuie!). Et dès qu'on arrive au bout de la petite pelote, Il faut sans cesse changer de laine. C'est donc un ballet incessant de petits noeuds.  De plus, les rogatons que j'utilise sont souvent très fins. Il faut donc doubler, voire tripler la laine. Que d'harmonies à composer, recomposer, de joyeux mélanges entre les bleus, les verts, les mauves, les orangés. Les dégradés les plus subtils sont à votre portée! Le modèle le plus simple comme un pull tube peut se parer de mille couleurs, mille matières, mille fantaisies! Je mélange allègrement coton, laine, laine fantaisie. J'aime cette liberté.

 

Tricoter et crocheter "durable"
Tricoter et crocheter "durable"
Tricoter et crocheter "durable"

4. J'embellis mes ouvrages avec la broderie

J'ai longtemps louché sur la broderie sur laine. Je voyais cela comme une chouette alternative pour embellir les ouvrages les plus simples à bas prix, avec des petits bouts de laine de rien. J'admirais les réalisations de Dottie Angel, sur des mitaines, des poches de cardigans, des bonnets... N'y tenant plus, je solicitai ma maman pour un cours particulier de broderie sur laine. Quelques heures plus tard, je me lançais seule sur mon pull tube finalisé, tantôt avec une laine verte qui partait de l'épaule vers le bas du pull, tantôt pour une fleur... J'ai adoré cette nouvelle activité! C'est aussi une façon commode de customiser de vieux ouvrages qui ne nous plaisent plus trop. Broder durable quoi!

Tricoter et crocheter "durable"
Tricoter et crocheter "durable"

5. Le tricot: un style de vie, un style de femme

Comme vous le savez déjà, je suis très centrée sur le style années 70, le style de femme à la fois rustique et féminine, habillée de multiples superpositions de chemisiers, pulls, robes chasubles. Une mode rigolote, simple mais pas simplette, économique mais pas cheap, toujours coquette mais jamais sophistiquée, et toujours, toujours crafty! C'est ainsi que je me sens, c'est pour cela que je vais toujours vers des modèles de cette époque.  Pour voir le style que j'évoque, vous pouvez aller faire un tour sur ce merveilleux site, que je compulse très souvent: "Tricot et cuisine des 100 idées" (voir le lien en bas d'article).

 

A l'époque, sous fond de crise pétrolière, les prix s'envolaient et l'argent manquait. Il s'agissait alors de se composer sa garde-robe soi-même, à peu de frais, mais avec grande classe. Oui, je trouve cela très classe de se composer ses vêtements soi-même, à ses mesures, selon ses goûts.

J'aime me faire mes vêtements. Ceux qui ne se démoderont pas, puisqu'ils ne sont déjà plus à la mode depuis longtemps. Ceux que j'aurai plaisir à retrouver à chaque changement de saison. Ceux qui me rappelleront de doux souvenirs parce que tricotés par ma maman (qui garnit ma garde-robe tricot de manière conséquente depuis de nombreuses années). Ceux qui iront toujours les uns avec les autres, puisque ce sont souvent les mêmes harmonies qui reviennent, les miennes. Pratique pour les superpositions!

Chaque année ma garde-robe s'enrichit de nouveaux modèles tricotés ou crochetés. Et à moins de changer de mensurations (ce qui m'arrive en ce moment, mais c'est un autre problème), ces modèles me vont toujours autant et je les porte toujours avec autant de plaisir. Il ne reste plus qu'à renouveler les basiques de temps en temps en achetant dans la confection (jeans, robe, collants, chaussures), mes pièces maîtresses sont en tricot! Je ne fais pas le compte de ce que je dépense par an pour m'habiller, mais je crois que laines comprises, le budget est vraiment riquiqui... Le bonheur de s'habiller quant à lui est immense!

Je vous laisse pour aujourd'hui mes lovelies!

Je vous souhaite à tous, une bonne semaine!

Publié dans MON TRICOT

Partager cet article

Repost 0

Mon pull tube PHILDAR: 1er point d'étape!

Publié le par Karische

Voici le premier point d'étape sur l'avancée de mon pull tube, modèle vintage PHILDAR!

Vous reconnaitrez mes couleurs fétiches, et ce beau point mousse que j'aime tant! Pour l'instant ça avance bien, et je ne m'ennuie pas. Sans doute car j'alterne les couleurs rapidemment.

Dans quelques centimètres, j'attaquerai l'encolure... puis je continuerai pour tricoter le dos. Les manches seront tricotées à part, et ça me va bien, car je n'aime pas les kilomètres de mailles sur les aiguilles, je trouve ça assez désagréable.

Avec ce système, j'ai un tricot fluide et souple. Je vous montrerai mon avancée lors du prochain point d'étape.

 

Mon pull tube PHILDAR: 1er point d'étape!

Publié dans MON TRICOT

Partager cet article

Repost 0

Pull tube PHILDAR vintage: premières avancées

Publié le par Karische

Voici mes premières avancées de mon pull tube PHILDAR vintage. J'avance doucement mais sûrement, c'est que 82 mailles sur un rang ça en fait à tricoter... J'aime ce point mousse qui détend...

J'utilise des aiguilles 5 1/2, et de la laine de mon stock. Il sera multicolore, à rayures. Je le porterai sur un chemisier à manches longues, comme ça se faisait dans les années 70, je trouve que les manches larges des pulls tubes retroussées sur les manches d'une chemise en coton, ça avait une classe folle!

 

Mais je crois que mine de rien, il va se tricoter rapidemment ce pull.

Pull tube PHILDAR vintage: premières avancées

Publié dans MON TRICOT

Partager cet article

Repost 0

Mon bonnet PHILDAR

Publié le par Karische

BLOG2

Je vous avais montré les mitaines, dont j'ai trouvé le modèle sur ce catalogue PHILDAR:

 

catalogue

 

Et pour aller avec, j'ai tricoté ce bonnet que j'aime beaucoup. Je lui ai rajouté deux petites fleurs au crochet de ma composition.Je l'ai tricoté en quelques heures.

 

BLOG3

Je n'ai pas trop respecté la taille des aiguilles, ni la grosseur de laine... Comme d'hab! Mais je dois dire que le modèle était super agréable, très bien expliqué comme souvent avec PHILDAR.


Malheureusement je n'ai pas trop eu l'occasion de porter mon ensemble car il n'a presque pas fait froid cet hiver! Je les porterai sans doute l'hiver prochain...


Tiens d'ailleurs, avez-vous une astuce pour stocker vos lainages dans vos armoires sans qu'ils sentent une mauvaise odeur d'humidité? J'ai une quantité assez impressionnante de lainages crochetés dans mon armoire, stockés dans des sacs en bas, et ils ne sentent pas super bons... Pourtant je les ai lavés... Auriez-vous une méthode autre que les boules d'anti-mite?

 

Bon après-midi à tous!

 

 

Publié dans MON TRICOT

Partager cet article

Repost 0

Mes mitaines en jersey

Publié le par Karische

2014-01-307 Vous avez sûrement remarqué sur les photos d'hier qu'il y avait un tricot qui traînait à côté de ma tasse de Mug cookie... C'était ça!

 

Une mitaine que j'étais en train de terminer. Je suis bien contente, car moi qui ne tricote pas souvent, et encore moins du jersey, je suis arrivée au bout de ce modeste projet.

 

Le modèle vient de chez PHILDAR:

 

 mitaines.jpg


... et vient de ce catalogue de modèles:

catalogue.jpg


Il est très sympa, les modèles sont simples et originaux. Je compte bien me tricoter un bonnet et, si j'ai le courage! un poncho que je trouve adorable...

 

2014-01-308

Voici un gros plan sur les laines que j'ai utilisées. Comme vous pouvez le voir, je n'ai utilisé ni la grosseur d'aiguilles préconisée, ni le type de laine recommandé. Non mais ho, faut pas pousser non plus. Je veux bien suivre un modèle, mais il faut que je garde ma liberté quand-même!

 

Du coup, j'ai pris des laines que j'avais acheté en solde chez Bergère de France, ainsi que chez LIDL.

Je viens de terminer hier soir la deuxième, il ne me reste plus qu'à la coudre.

 

Bon vendredi à tous.

Publié dans MON TRICOT

Partager cet article

Repost 0

LA BRASSIERE BEBE!

Publié le par Karische

2013-11-17

La voici enfin, il y a longtemps que je l'ai terminée, elle a été offerte au bébé il y a quinze jours déjà.

C'était une première pour moi. 2013-11-171

Les pressions c'est ma maman qui les a cousues, mais tout le reste c'est moi!

 

Elle a quelques défauts mais dans l'ensemble je suis contente.

 

Modèle Marie-Claire Idées, magazine spécial bébé de 2008.

 

Bon dimanche à tous!

Publié dans MON TRICOT

Partager cet article

Repost 0

Ma première brassière bébé!

Publié le par Karische

2013-10-022.jpg

Il ne faut jamais dire jamais! J'avais dit:

"les modèles tricot et moi, ça fait deux!"

Eh bien non! Il semble que mon blocage avec les explications tricot se soit envolé comme par magie! Et je ne comprends pas comment...

Toujours est-il que j'ai commencé en l'espace d'un mois, une brassière pour bébé et un pull tube adulte ( que je vous montrerai bientôt).

La brassière bébé, presque terminée, sera pour le bébé d'une collègue. J'ai trouvé le modèle dans un MARIE CLAIRE IDEE de 2008. Elle se tricote en un seul morceau, et se boutonne dans le dos. Le choix de la couleur identique au modèle est un pur hasard puisqu'il se trouve que j'avais justement un stock de pelotes de cette couleur! ( Qualité AZURITE).

 

Je suis super contente de réussir ENFIN à déchiffrer ces modèles, qui, une fois qu'on a compris le système, ne présentent aucune difficulté particulière.

 

La seule difficulté pour moi maintenant est de trouver du temps pour tricoter... Travaillant à plein temps, il ne me reste que le soir.

Vivement les vacances pour pouvoir avancer un peu!

 

Dès que j'aurai fini ce petit tricot, je vous le montrerai avant qu'il ne parte rejoindre le petit poupon nouveau-né!

 

Bonne fin de week-end à tous!

Publié dans MON TRICOT

Partager cet article

Repost 0

Coussin berlingot

Publié le par Karische

coussin-doudou.jpgPour l'anniversaire d'un "vieil" ami, cette housse de coussin tricotée au point mousse et bordée de crochet. Avec les liens chaînette bien-sûr!

coussin-doudou1.jpgJ'ai tricoté une grande bande au point mousse, que j'ai repliée sur elle-même, puis j'ai piqué mon crochet tout autour pour refermer l'ensemble, excepté un bord qui est resté ouvert pour pouvoir rentrer le coussin à l'intérieur. Et on ferme avec les liens.

 

Coloris vintage, au centre à gauche, un coloris que l'on ne trouve plus de nos jours, sorte de chiné marron, et que j'ai eu la chance de dégoter dans mon lieu de perdition favori ( Emmaus).

 

Bon mercredi à tous!

Publié dans MON TRICOT

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>