Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Comment j'économise sur le montant de mes courses (divisé par deux!)

Publié le par Karische

Hello my lovelies!

J'espère que vous allez bien!!!

Aujourd'hui j'ai envie de vous parler d'un sujet qui me tient bien à coeur...et qui va parler à plus d'une d'entre vous j'en suis sûre!

Aujourd'hui je vais vous parler de mes astuces pour faire de grosses économies sur le montant de mes courses!

Je vous avais parlé de mon temps partiel, que je débutais en septembre. C'est génial! Plus de temps pour moi, pour les miens, pour ma maison! Mais tout le monde sait cela, qui dit temps partiel dit budget plus serré.

Depuis septembre, nous avons donc complètement changé notre façon de consommer, et surtout notre façon de faire les courses!

 

Comment j'économise sur le montant de mes courses (divisé par deux!)

Voici donc mes petites astuces! N'hésitez pas à me faire part des votres, je suis preneuse!

 

1. J'élabore mes menus avant de partir faire les courses. Eh oui, pas d'improvisation pour moi, je déteste errer dans les rayons en ne sachant quoi choisir...C'est là qu'on achète n'importe quoi, et que l'on dépense deux fois plus!

2. Je prévois des menus simples et faits maison. Plus on fait soi-même, moins c'est cher, et meilleur c'est pour la santé. Je cuisine des choses simples, parce que je n'ai pas toujours beaucoup de temps devant moi. Et aussi par économie. La base de mes menus: les féculents. Bouhhh je vous entend déjà crier...attendez un peu vous allez comprendre. Je pars du féculent, qui est indispensable à chaque repas, et je lui rajoute un légume de saison (et donc pas cher) et un petit peu de viande (nous mangeons à la cantine le midi, alors nul besoin d'en manger beaucoup le soir).

3. Une bonne gestion des stocks. J'ai une étagère rose dans ma cuisine, que vous connaissez puisque je l'ai repeinte cet été. J'y entrepose tous mes féculents (riz, ebly, pâtes, semoule de couscous) et ingrédients de base (farine, sucre, levure...) dans des bocaux en verre qui me permettent de voir les niveaux du stock. Suivant ce dont je dispose, je vais élaborer mes menus de la semaine C'est ainsi que mon étagère rose est devenue ma meilleure amie.

Je regarde toujours aussi beaucoup dans mon placard pour voir ce qu'il me reste en boîtes de conserves etc... La même chose pour le frigo. Je réintègre tout systématiquement dans les menus: RIEN ne doit se perdre. Il faut faire preuve d'imagination pour recycler un bout de chorizo, de l'ebly, des oeufs et des endives, eh bien oui, avec ça je vous fais "une poelée d'ebly aux endives revenues au beurre, lamelles de chorizo et oeufs brouillés façon riz cantonnais". Un délice...

Avec ce sytème, vous ne pouvez pas gâcher de nourriture, et vous faîtes de grosses économies!

 

Mon étagère rose est ma meilleure amie!

Mon étagère rose est ma meilleure amie!

4. Le congélateur est mon deuxième meilleur ami. Il arrive qu'il y ait trop de viande pour un seul repas lorsque j'ouvre une barquette, ou que l'on me donne de beaux légumes. J'ai tout de suite le réflexe congel! Pour garder la viande en trop (je divise toujours la quantité d'une barquette en deux: une pour cuisiner, l'autre pour le congel), je la glisse dans un petit sac spécial congélation, et je l'utilise toujours pour finir la semaine!

Pour les légumes que l'on me donne, je les lave, les coupe en morceaux et les mets en petite quantité dans des sacs à congélation. Ils agrémentent très bien les petits plats improvisés. Par exemple l'autre jour j'ai préparé des dés de porc au concentré de tomate, oignons et sauce soja, et quelques rondelles de courgettes congelées  Il me restait du riz blanc... Le tout a fait un délicieux plat composé!

5. Je cuisine pour plusieurs repas. Lorsque je sais que je vais manquer de temps les jours à venir, je prépare un plat pour plusieurs repas. Par exemple, le mercredi je pars tôt et je reviens tard, alors je prépare la veille au soir des assiettes pour mes chéris, que je filme et que je mets au frigo. L'heure du repas venu, ils n'ont plus qu'à les réchauffer au micro-ondes et à se mettre à table et c'est comme si maman était un peu là quand-même (comme ça maman culpabilise un peu mois aussi...). Economie d'énergie (four, plaques, et mon énergie à moi aussi), économie de denrées (un plat=plusieurs repas).

6. Je fais beaucoup de gâteaux. Pour éviter d'acheter des gâteaux industriels, chers, à la composition douteuse, et extrèmement caloriques. Je fais souvent des gâteaux au yaourt (on top of my list!), blinis, clafoutis, gâteaux au chocolat... Un bon gâteau maison constitue un bon dessert si on a fait un repas léger, ou pour les petites envies de sucré le soir devant la télé... Je prépare en général un bon gros gâteau au yaourt le vendredi après-midi (grâce à mon temps partiel hé hé!) et je le conserve filmé au frigo pour en manger toute la semaine! C'est mon petit bonheur, une petit part le matin au petit-déjeuner, une petite part le soir avec ma tisane...Et je vous garantis que ça ne fait pas grossir! Et cela éradique toutes les autres envies de grignotage de sucré (chocolat, gâteaux salés, snacking...). Car le gâteau maison est beaucoup plus nourrissant, beaucoup plus réconfortant que n'importe quel biscuit industriel...

Je vous prépare d'ailleurs un article sur ma pâtisserie "de ménage"...

7. Je fais aussi mes desserts moi-même: je fais mes propres yaourts de temps en temps, avec ma jolie yaourtière. Ma recette préférée: le yaourt avec au fond la confiture de mûre de ma maman... Pour avoir une bonne recette de yaourt maison, allez sur le blog de Mon arbre magique (cliquez sur le lien). Depuis que j'utilise sa recette, je n'ai jamais râté mes yaourts!

Je prépare mes compotes (pommes+sucre+gousse de vanille+bâton de cannelle), mes crèmes au chocolat... C'est délicieux, bon pour la santé et bien moins cher. Et je suis toujours super fière de proposer ces trésors à mes chéris.

Faire sa propre pâtisserie est toujours un plaisir!

Faire sa propre pâtisserie est toujours un plaisir!

Comment j'économise sur le montant de mes courses (divisé par deux!)
Une tournée de desserts!

Une tournée de desserts!

Quoi de meilleur qu'une bonne compote maison?

Quoi de meilleur qu'une bonne compote maison?

Mes petites crèmes au chocolat et des yaourts maison en préparation...

Mes petites crèmes au chocolat et des yaourts maison en préparation...

6. Je ne vais pas faire mes courses dans les HYPERS. En tout cas jamais pour faire mes courses alimentaires. Trop de choix (tue le choix), trop de tentations, et beaucoup de choses inutiles.

En fonction des besoins, je vais soit dans ma superette de quartier (si on gère bien ses stocks, qu'on ne perd rien, la superette ne coûte pas plus cher... Souvenons-nous de nos grands-mères!), soit dans les discounters. Armée de ma liste de courses, je ne m'en écarte pas d'un pouce. Si je ne trouve pas un article, eh bien je m'en passe! Cela me pousse encore plus à la créativité!

 

7. Mon "fond de roulement" indispensable. Pour être créative dans mes plats, pour faire face lorqu'il ne reste plus grand chose et éviter la descente en catastrophe au magasin du coin (j'ai horreur de ça, aller faire les courses plusieurs fois dans la semaine, c'est l'anarchie je trouve, ou alors c'est mon côté russe rigoriste/ austère qui se révèle c'est bien possible), il me faut un fond de roulement indispensable. Ainsi j'ai TOUJOURS chez moi les produits suivants:

-farine

-sucre en poudre

-oeufs

-pâtes

-ebly

-riz

-semoule de couscous

-poudre d'amande ou poudre de noix de coco

-cubes maggi (donne un bon petit goût aux pâtes, ebly, riz, soupes...)

-lait en poudre (pour pouvoir faire des yaourts maison "en catastrophe")

-de la maïzena (pour pouvoir faire des crèmes au chocolat "en catastrophe")

-du chocolat en poudre

-des pommes (pour la compote, pour les pâtisseries)

-du lait

-du beurre

-de l'ail et des oignons

-mes condiments de base: huile, vinaigre, moutarde, ketchup

-de la levure chimique

-de la farine spéciale machine à pain (vous connaissez le refrain... pour pouvoir faire du pain "en catastrophe")

-les magrets dans le congel (ben oui, j'ai toujours un stock, chacun ses petits travers)

 

 

 

 

 

Pouvoir faire ses yaourts maison "en catastrophe": l'intérêt d'avoir toujours son "fond de roulement".

Pouvoir faire ses yaourts maison "en catastrophe": l'intérêt d'avoir toujours son "fond de roulement".

Pouvoir faire du pain "en catastrophe"...

Pouvoir faire du pain "en catastrophe"...

8. Je ne regarde jamais les pubs de ma boîte aux lettres. Vous savez, les pubs des hypers! Où on vous vante "la semaine de la saucisse", ou "les 10 ans anniversaire". D'abord parce que je trouve ça d'un ennui sidérant, mais aussi parce je refuse d'être téléguidée dans mes achats. C'est mon étagère rose qui décide, c'est mon stock qui me guide, pas les pubs!

 

 

Voilà maintenant vous savez tout. Cette routine est devenue une hygiène de vie. Parce qu'au delà des économies que je peux faire, substantielles, j'ai trouvé un équilibre nutritionnel que j'avais perdu depuis de longues années... Grâce à toutes ces choses préparées maison, j'ai perdu du poids. Sans frustration et en gagnant en énergie.

J'espère que cet article vous aura plus! Et pourquoi pas pour certains/certaines vous aura motivé(ée)s pour faire tout plein de popote!

Je vous embrasse bien fort.

Publié dans MES CUISINES DU MONDE

Partager cet article

Repost 0

Tuto de la veste granny-shrug "allongée"

Publié le par Karische

Tuto de la veste granny-shrug "allongée"

Hello my lovelies!

Comment allez-vous depuis la dernière fois?

Comme certaines d'entre vous ont eu l'air intéressées par ma veste granny-shrug, j'ai pensé écrire un petit tuto de mon cru pour que vous puissiez vous aussi vous fabriquer la veste de vos rêves, dans VOS coloris, à VOS mesures. Avec cette manière de procéder, contrairement au modèle granny shrug classique,  vous allez pouvoir donner l'ampleur voulue au corps du vêtement, aux manches, ainsi que travailler sur leur longueur à loisirs.

 

J'aime beaucoup le modèle du granny shrug, mais j'ai quand-même quelques petits reproches à lui adresser (gentils les reproches):

- On ne maîtrise pas trop la largeur des manches. Plus vous crochetez, plus vous augmentez la largeur des manches. Sympa, le petit look baba-cool, mais pour aller bosser, j'ai quand-même envie de manches pas trop énormes;

-On ne maîtrise pas trop la largeur du corps de la veste non plus: plus on crochète, plus on augmente la largeur de la veste, et du coup, si l'on veut un manteau, on se retrouve avec un truc informe, pas du tout ceintré, qui n'avantage pas les formes généreuses...

A force de chercher sur le net, j'ai découvert que certaines crocheteuses avaient trouvé le filon! J'ai donc bien regardé, et j'ai essayé de faire un truc à ma sauce!

Alors c'est parti pour mon tuto perso de "La veste granny-shrug allongée"!

Pour commencer, il vous faut la base: le tuto du granny shrug original; voici le lien:

Un granny-shrug allongé dans VOS couleurs

Un granny-shrug allongé dans VOS couleurs

Tout d'abord, un petit truc si vous voulez un granny shrug bariolé: Assurez-vous bien d'avoir suffisamment de fil de chaque couleur pour chaque côté! Ca paraît idiot comme ça, mais il m'est souvent arrivé de me trouver à cours de certains coloris et donc de devoir utiliser autre chose. Le résultat est moins sympa. Cela s'applique si vous voulez faire quelque chose de symétrique. Bien entendu, si vous vous moquez de la symétrie, ce conseil n'est pas pour vous.

Mon astuce pour être sûre d'avoir toujours assez de fil pour les deux côtés est de crocheter les deux côtés en parallèle, de manière à respecter les motifs des deux côtés. Vous remarquerez quand-même quelques petites différences entre les deux côtés. Le but étant de rester cohérent dans l'ensemble (ou pas!)

L'importance du stock de laine pour chaque coloris

L'importance du stock de laine pour chaque coloris

Tuto de la veste granny-shrug "allongée"
J'aime crocheter les deux côtés toujours en parallèle...

J'aime crocheter les deux côtés toujours en parallèle...

Tuto de la veste granny-shrug "allongée"

Suivez le tuto original jusqu'à ce que l'ampleur du corps de la veste vous convienne (le buste donc). Quand l'ouvrage englobe bien votre buste, vous pouvez vous arrêter. La longueur des manches n'est pas importante. Vous leur donnerez la longeur voulue après, et ceci a l'avantage d'arrêter de les élargir indéfiniment.

 

C'est maintenant que ma petite variante personnelle intervient.

Crochetez sur le haut de chaque manche de manière à coudre ensemble les deux côtés, sur le haut de la manche (comme on le fait avec un granny-shrug normal). Mais ne cousez pas les deux côtés de la veste dans le dos: ce n'est pas encore le moment. Gardez vos deux morceaux de veste.

Prenez un premier côté et crochetez en va-et-vient sur le côté que vous désirez allonger: soit le bas de la veste, soit le devant, soit les manches (ou les 3!).

L'avantage avce le crochet, c'est la grande liberté qu'il procure!

Pour chaque côté, faites vos augmentations en parallèle: par exemple, j'allonge de quelques rangs le bas de ma veste côté droit, j'arrête, et je fais la même chose avec le côté gauche.

J'agrandis le pan de ma veste de quelques rangs sur le côté gauche, j'arrête, et je fais la même chose du côté droit.

Pour allonger les manches, c'est un peu particulier. Comme vous les avez déjà cousues, vous allez maintenant crocheter en rond, tout autour de chaque manche: c'est ce qui permet d'apporter de la longueur, sans trop de largeur!

Une fois que vous avez terminées vos augmentations, que la veste est à vos mesures et qu'elle vous convient, vous pouvez à présent crocheter les deux morceaux de veste ensemble dans le dos. Attention: autant je trouve que la couture des manches est belle lorsqu'elle est extérieure, autant je trouve cela disgracieux pour le dos. Je préfère la faire donc à l'intérieur, mais c'est une question de goût.

Une fois le dos cousu, vous n'avez plus qu'à rabattre le petit col triangulaire qui a été créé avec les augmentations sur les pans de la veste. Vous pouvez fixer ce petit col sur les côtés avec un ou plusieurs boutons comme je l'ai fait.

Vous pouvez aussi ajouter des boutons tout le long de la veste pour la fermer. Je ne l'ai pas fait, mais je crois que je vais m'y mettre parce que c'est bien agréable le matin!

Et voilà mes lovelies, j'espère que ce tuto vous a plu, et qu'il va vous donner envie de vous fabriquer pleins de petites vestes sympas!

A bientôt!

Tuto de la veste granny-shrug "allongée"
Tuto de la veste granny-shrug "allongée"

Publié dans MON CROCHET FOU

Partager cet article

Repost 0

Mon rituel de la tisane

Publié le par Karische

Mon rituel de la tisane

Hello my lovelies!

Comment allez-vous?

L'automne s'est invité, nous y sommes... La pluie et l'orage ont succédé aux dernières belles journées ensoleillées de septembre.

La rentrée et son cortège de réunions, courses diverses, papiers, rendez-vous médicaux est terminée et le rythme commence à se calmer. Le temps partiel aidant, eh oui depuis début septembre je suis à 90%, comme je vous l'avais annoncé avant l'été...J'ai donc tous mes vendredis après-midi!

Je peux donc souffler un peu plus et faire un peu plus de popote... pour mon plus grand plaisir!

J'aime ces moments de calme et de simplicité chez moi, seule avec moi-même, occupée à faire les choses les plus belles et les plus simples du monde comme de la compote, ou des crèmes au chocolat... En ces moments, le monde m'apparaît bien plus amical, plus abordable, plus beau.

Vous l'aurez compris, je me sers de ma roulotte comme d'un doudou géant, d'un refuge qui m'enveloppe de sa douceur bienveillante, chaque fois que j'en ai besoin, c'est à dire à peu près tout le temps, vu que je deviens aussi sociable qu'une petite taupe.

 

Des moments simples comme une compote maison!

Des moments simples comme une compote maison!

Le vendredi après-midi c'est préparation des desserts du week-end! Ici yaourts et crèmes au chocolat minute.

Le vendredi après-midi c'est préparation des desserts du week-end! Ici yaourts et crèmes au chocolat minute.

Dans les retraites bienfaitrices dans mon Caravansérail-roulotte, il y a eu quelques produits stars, fétiches à haut pouvoir symbolique en ce mois de septembre. En premier, la tisane à la verveine... Assurément, ce mois de septembre aura été le mois de la tisane à la maison! Je n'ai jamais autant bu de "pisse-mémé" de toute ma vie! Il faut dire que la Verveine citronnée a été une révélation, le voisin de mes parents en ayant dans son jardin, il m'a gentiment fait cadeau d'une branche entière, que j'ai pu suspendre dans ma cuisine et savourer chaque soir tous les bienfaits de ses feuilles!

La verveine a un fort pouvoir calmant, et me permet de passer vraiment de bonnes nuits.

Mon rituel de la tisane

J'ai d'ailleurs élaboré tout un rituel du soir autour de cette tisane... Je me sers à chaque fois de cette tisanière et ses deux tasses assorties que j'avais achetées à Emmaus. Je me sers toujours de la même petite casserole d'eau que vous voyez sur la photo (vintage, elle aussi) pour faire bouillir mon eau. Je décroche une ou deux tiges de la Verveine, que je dépose dans la tisanière. Quand l'eau bout, je la transvase dedans, et j'apporte mon plateau dans le salon.

 

Mon rituel de la tisane

Une fois au salon, je me plie à deux autres rituels que vous connaissez déjà: l'allumage des bougies et l'allumage de la guirlande. Une fois que tout est fait, la soirée détente peut commencer!

Un bon tricot (je suis en plein tricotage d'un pull tube ax couleurs automnales en ce moment), un programme télé un tant soit peu potable et zou!

Mon rituel de la tisane
Mon rituel de la tisane

Les rituels du soir sont primordiaux pour moi, comme à chaque fois que quelque chose me tracasse, une échéance qui m'angoisse, un problème qui envahit mon espace mental. Avec le yoga, ces rituels de détente me vident la tête, m'aident à faire pause.

Mon rituel de la tisane

Avec mes copines d'Instagram, on s'amuse à poster les photos de nos tisanes le soir, c'est drôle et nous nous sommes prises d'affection pour les tisanes de Lord Nelson, une marque Lidl. Vous pourrez donc retrouver le hashtag #lordnelsonrules ("Lord Nelson gère") ou encore #lordnelsonscrew ("la bande à Lord Nelson").

C'est donc une infidélité que je fais à ma verveine, mais c'est pratique lorsque je suis pressée ou fatiguée et que je n'ai pas envie de sortir tout l'attirail.

Mon rituel de la tisane

Je vous parlais de tricot, je suis en train de tricoter un long pull tube et c'est la première fois que je m'accroche autant! Habituellement j'ai toujours laissé tomber les pulls au tricot, au bout d'un moment, je m'ennuyais, je ne pouvais plus... Mais là, j'y arrive! J'ai fait le dos, l'encolure et là je suis au devant. Je pense avoir terminé dans pas trop longtemps.

Mon rituel de la tisane

J'ai choisi un modèle vintage de chez Phildar, que j'ai trouvé sur le super blog "Tricots d'une pièce", que je vous mets en lien. C'est le bon vieux pull tube, mais l'avantage c'est que l'on peut tricoter les manches à part, ce que je préfère pour ne pas avoir trop de mailles sur les aiguilles.

J'ai choisi des couleurs automnales, que j'avais déjà dans mon stock depuis ma dernière visite chez Emmaus.

Je commence avec un modèle ultra simple pour continuer après avec un modèle un peu plus compliqué avec quelques diminutions...

Mon rituel de la tisane

J'ai aussi terminé ma veste granny-shrug commencée cet été! Et je n'en suis pas peu fière! Cette veste que j'ai appelée "Lumières d'automne" m'accompagne presque tous les jours pour affronter les premiers frimas!

Je n'ai utilisé pratiquement que des laines trouvées chez Emmaus! Ce qui m'a permis de m'offrir une très belle matière première (laines Bouton d'Or, 3 suisses..), dans des qualités arrêtées depuis belle lurette et dans des coloris introuvables aujourd'hui (et made in France, ce qui n'est pas du luxe).

La prochaine fois j'en prendrai encore plus (pourvu que de l'écrire ne provoque pas la malchance et qu'il n'en reste plus) pour pouvoir me tricoter le prochain pull! Je ne suis jamais autant inspirée qu'avec ces laines de récupération!!!

Et puis je continue de m'entourer de belles paroles, de belles citations, pour prendre du recul, méditer sur la vie est ses mystères, sur toutes ces choses qui nous paraissent insondables...

"Ce n'est pas parce que vous savez faire quelque chose, que vous êtes obligé de le faire".

"Ce n'est pas parce que vous savez faire quelque chose, que vous êtes obligé de le faire".

Celle-ci je l'aime beaucoup, parce qu'elle enraye la peur de l'échec qui peut être très paralysante parfois.

Celle-ci je l'aime beaucoup, parce qu'elle enraye la peur de l'échec qui peut être très paralysante parfois.

J'aime beaucoup cette histoire. "A quelque chose malheur est bon"...

J'aime beaucoup cette histoire. "A quelque chose malheur est bon"...

Un très joli livre que ma maman m'a prêté. Une suite d'histoires, de destins de personnages qui se déroulent toutes le même été... L'histoire de Jacinthe m'a particulièrement touchée.

Un très joli livre que ma maman m'a prêté. Une suite d'histoires, de destins de personnages qui se déroulent toutes le même été... L'histoire de Jacinthe m'a particulièrement touchée.

Et puis un livre sur la méditation que je suis en train de lire. Parce que je voudrais pousser plus loin le yoga, qu'après la discipline du souffle je voudrais apprendre la discipline du mental, ce "petit singe" qui s'agite sans arrêt...

Et puis un livre sur la méditation que je suis en train de lire. Parce que je voudrais pousser plus loin le yoga, qu'après la discipline du souffle je voudrais apprendre la discipline du mental, ce "petit singe" qui s'agite sans arrêt...

Et vous, comment s'est passé votre mois de septembre? Avez-vous des rituels bienfaisants? Y-A-t-il des choses, des activités qui vous permettent de lâcher prise?

Je vous embrasse.

Publié dans MES MOMENTS FORTS

Partager cet article

Repost 0