Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

10 trucs pour éviter la dépression

Publié le par Karische

10 trucs pour éviter la dépression

Hello my lovelies!

Aujourd'hui je vous propose de vous parler d'un sujet grave, profond, qui peut tous nous toucher, nous-même ou un de nos proches: la dépression. C'est pas joyeux-joyeux, je sais, mais il faut de tout pour faire une roulotte, je vous avais dit que je ferais dans le plus fouillé désormais!:)

Croyez-moi, cet article n'est pas si triste qu'il en a l'air. Vous me connaissez!

Et même je parie qu'il va vous ravir car je vous propose mes 10 petits trucs pour éviter qu'elle ne s'installe!

Ready? GO!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

10 trucs pour éviter la dépression

Nous sommes  d'accord, la dépression, à ne pas confondre avec le burn-out que je ne traiterai pas ici, n'arrive pas du jour au lendemain.

Elle s'installe tout doucement. Elle trouve son terrain. A force de fatigue, de couches de mal-être qui s'accumulent, parfois sur des années!!! Il suffit alors d'un élément déclencheur, et patatra!!!

 

Vous voilà au fond du trou! Vous dormez mal, vous éprouvez des difficultés à manger correctement, vous vous mettez à douter de tout et de tout le monde (et encore plus de vous-même...), plus rien n'a de sens, vous n'avez plus goût à rien. Votre humeur est traversée de hauts, de bas. Vous pleurez beaucoup. Toutes les choses que vous faisiez avant presque sans y penser telles que rendre un devoir/ prendre un rendez-vous par téléphone, lancer une machine... vous paraissent aujourd'hui INSURMONTABLES! Bref, c'est la grosse déprime!

 

10 trucs pour éviter la dépression

Comme bon nombre de français, j'ai traversé cette épreuve il y a de nombreuses années maintenant. Et je m'en suis sortie! Bien plus forte, plus mûre, plus sûre de moi! Et cela a révolutionné ma vie. En bien, en super bien! J'ai appris énormément sur moi-même, sur les autres, j'ai découvert des pratiques comme le yoga, la relaxation...

C'était il y a si longtemps qu'avec le recul, j'ai décidé de partager mes petites recettes pour vous aider à éviter tout ça. Mon petit guide de prévention à moi en quelque sorte, qui peut peut-être servir aux autres! Sans parler de dépression, ces quelques conseils peuvent vous aider en période de gros stress, d'anxiété passagère, de déprime.

 

Ces 10 trucs vont vous permettre de retrouver un calme intérieur, un apaisement qui nous manquent cruellement lorsque nous sommes déprimés, anxieux, dépressifs. En les travaillant régulièrement, ils vous permettront de gagner en sécurité intérieure.

Je ne suis ni médecin, ni psychologue ou psychiatre, ni thérapeute, j'ai juste connu la dépression. J'ai juste envie de partager mon expérience.

10 trucs pour éviter la dépression

1. PRENEZ UN STYLO ET ECRIVEZ: tout ce qui vous anime, tout ce qui vous passe par la tête, tout ce qui vous mine à l'instant présent. Cela va vous permettre de mettre vos idées à plat. Déjà vous prenez du recul. Peu importe où vous êtes: au travail, en voiture (pas en conduisant quand-même :)), chez vous... l'important est de coucher vos idées sur le papier.

10 trucs pour éviter la dépression

2. PARLEZ, CONFIEZ-VOUS: à votre chéri(e), votre sœur/frère, votre mère/père, votre ami(e), votre collègue...Toute personne proche et bienveillante. Ouvrez-vous, évoquez ce qui vous perturbe. Parler permet une mise à distance d'avec ses propres émotions, et provoque un vrai soulagement. Cela permet aussi de créer du lien, ce dont nous avons tous besoin pour aller bien. Ne restez pas seul.

10 trucs pour éviter la dépression

3. RALENTISSEZ: dans tout ce que vous faites. Dans vos mouvements, votre parole. Cela aura effet de ralentir aussi votre pensée et par là même, la "machine à ruminer" (vous savez la petite voix intérieure qui vous souffle toujours des choses négatives et décourageantes... oui, oui, celle-là). On va tout faire pour la faire taire cette petite voix!

 

10 trucs pour éviter la dépression

4. ECOUTEZ, PRETEZ L'OREILLE à ce qui vous entoure: les petits bruits (robinet, oiseaux, animaux, pluie...) et les gros (moteurs de voiture, bruit d'avions), les gens (leurs conversations). ça y est, vous êtes déjà dans une forme de méditation! Vous pratiquez déjà la pleine conscience! Et cela va grandement vous aider!

10 trucs pour éviter la dépression

5. Maintenant que vous avez écrit tout ce qui vous anime, que vous en avez parlé à une oreille bienveillante, que vous avez ralenti vos mouvements et vos pensées, que vous êtes attentif à ce qui vous entoure...SOUFFLEZ! Inspirez en gonflant le ventre, expirez à fond en vidant l'air du ventre tranquillement, puissamment.

10 trucs pour éviter la dépression

6.DORMEZ CORRECTEMENT: le temps dont vous avez besoin (7 heures, 10 heures, peu importe). Ce n'est pas du temps de perdu, au contraire c'est du temps de gagné pour votre bien-être et votre bonheur. Si quelque chose vous tracasse, dîtes-vous bien qu'après une bonne nuit de sommeil, ce qui vous apparaît comme un problème va vous sembler beaucoup moins important, voire accessoire, voire carrément futile...

10 trucs pour éviter la dépression

7.CONSULTEZ VOTRE MEDECIN GENERALISTE: Lui seul vous connaît dans votre santé. Il va peut-être vous prescrire un traitement d'antidépresseurs, qui va vous aider à remonter la pente, à stabiliser votre humeur et à retrouver une certaine forme de stabilité (arrêter de pleurer sans arrêt, retrouver du goût pour faire les choses, retrouver le goût de la vie). Le temps de reprendre votre souffle. Le temps que l'orage passe. Le temps de digérer. Le temps de travailler les 9 autres points.

Ce traitement pourra s'accompagner d'une psychothérapie avec un psychologue ou un psychiatre, que votre médecin vous indiquera. L'antidépresseur peut être d'une grande aide dans la démarche psychothérapeutique. Il sert de support au patient. L'arrêt du traitement, quand vous irez mieux,  devra être accompagné par le médecin généraliste et/ou le psy qui vous suit,  et devra être effectué de manière progressive. 

Le travail psychothérapeutique va vous amener à travailler sur vous-même. Sur le "comment" de votre malaise actuel (comment se manifeste-t-il?), sur le "pourquoi" aussi ... Ce travail d'introspection va vous mener sur des terres inconnues, c'est à dire à la rencontre de vous-même. Car au final, combien d'entre nous se connaissent vraiment? Savons-nous de quel bois nous sommes faits?

Une fois ce travail sur vous-même effectué, vous aurez acquis une force extrême, vous aurez construit ce que j'appelle votre "forteresse" personnelle. Une force intérieure qui vous accompagnera toute votre vie.

 

10 trucs pour éviter la dépression

8.EVITEZ LES EXPEDIENTS: alcool, café, drogues. Toutes ces choses ne feront qu'empirer votre état, et vont augmenter votre malaise. Elles vont vous éloigner aussi de votre but: vous découvrir en tant que personne, découvrir pourquoi telle ou telle situation vous pose problème, c'est à dire avec quelle situation du passé elle entre en résonance et par là même vous fait souffrir.

Vous êtes bien d'accord que pour entamer ce travail d'introspection, vous ne pouvez pas être sous l'emprise d'alcool ou de drogues! Il s'agit ici de se découvrir dans ses désirs, dans ses priorités, dans ses choix. Lorsque vous saurez qui vous êtes, pourquoi vous êtes qui vous êtes, vous n'aurez plus peur de grand chose et vous saurez où vous allez. Vous saurez vous imposer, avec vos forces et vos faiblesses, votre personnalité, vos choix de vie. La dépression n'a plus sa place dans ce contexte. Une vie de joie s'offre à vous!

 

10 trucs pour éviter la dépression

9. ACCORDEZ-VOUS LE PLAISIR: faites les choses que vous aimez le plus souvent possible. Ceux qui disent que la vie doit être souffrance, qu'on ne fait pas ce qu'on veut dans la vie sont des idiots. Le grand bonheur d'être adulte c'est justement de donner à sa vie la direction qu'on veut: on choisit son travail, on choisit son lieu de vie, on choisit sa compagne/ son compagnon. Il faut être bien conscient de tous ces choix qui s'offrent à vous! Vous êtes les acteurs de votre vie, il ne faut jamais le perdre de vue. S'infliger des obligations constantes, voilà la porte d'entrée à la dépression. Soyez VOUS!

 

10 trucs pour éviter la dépression

10. FABRIQUEZ-VOUS DES "BIBLES A BONHEUR": lisez des livres de développement personnel sur les sujets qui vous touchent. Faites-vous ce cadeau. Achetez-les. Annotez-les. Soulignez les passages qui vous parlent, qui résonnent en vous. Appropriez-vous ces livres et relisez-les dès que vous en éprouvez le besoin. Ils agiront tels des mantras, vous en serez imprégné.

 

Ma liste de mes bibles à bonheur:

-La vie à bras le corps de SUSAN JEFFERS

-Mes petites machines à vivre de MARYSE VAILLANT

-Petite philosophie du bonheur de CATHERINE RAMBERT

-Vivre avec soi de JACQUES SALOME

-La méditation pour les enfants d'ELINE SNEL

-Tremblez mais osez! de SUSAN JEFFERS

-T'es toi quand tu parles de JACQUES SALOME

 

10 trucs pour éviter la dépression

Il existe encore beaucoup d'autres petits trucs pour gagner en sécurité intérieure. Vous en avez certainement des tas d'autres en tête. N'hésitez pas à les partager ici dans les commentaires pour enrichir le propos.

Si le sujet vous intéresse, que vous souhaitez des précisions, cet article pourrait être suivi d'autres articles traitant de la même thématique. N'hésitez pas à me faire part de vos remarques.

Avant de vous laisser pour aujourd'hui, je voudrais juste vous glisser ça à l'oreille:

"La vie est magnifique... Ouvrez bien vos yeux et vos oreilles... Levez le voile de vos yeux et vous verrez comme tout cela peut être fantastique!!!"

 

 

Merci à toi Séverine pour la relecture de cet article et pour tes conseils avisés. Merci d'être présente à mes côtés dans cette formidable aventure intérieure!

10 trucs pour éviter la dépression

Publié dans MES MOMENTS FORTS

Partager cet article

Repost 0

Tricoter et crocheter "durable"

Publié le par Karische

Tricoter et crocheter "durable"

Hello my lovelies!

J'espère que vous allez bien?

Je vous souhaite à toutes et tous, une Belle, une Merveilleuse Année 2016, créative, pleine d'idées, exaltante, et riche de projets!!!

Il y a un petit moment que je ne vous ai pas parlé tricot ou crochet... Il y a un petit moment que je ne suis pas passée vous écrire ici, tout court!

Aujourd'hui je vais vous parler de ma manière d'envisager le tricot et le crochet. Qui est un peu "spéciale" dirons-nous. Disons que je ne procède pas tout à fait comme tout le monde.

Je tricote et je crochète "durable".

1. Mon approvisionnement de laine

Par économie d'abord. J'achète des laines "d'occasion" à Emmaus. Au poids. De vieilles laines, parfois (la plupart du temps) déjà tricotées et remises en pelotes, parfois des pelotes jamais utilisées avec encore le ruban bien vintage avec des marques qui n'existent carrément plus (qui se souvient encore de la marque 3 SUISSES?). Parfois aussi des petites pelotes, des "rogatons" comme je les appelle. Ils ne payent pas de mine ces petits bouts de rien. Ils ont été mis dans de vilaines poches à pain, dans du plastique à 2 sous. Je les déterre, je les libère. Je les regarde, parce que mon Dieu, ça fait combien de temps qu'on ne les a pas regardés ces petits bouts de rien?

Ils sont contents, je les sens déjà vibrer entre mes mains. Je ne les choisis ni en fonction de la grosseur du fil, ni de la taille de la pelote. Il faut qu'ils me parlent. Je les choisis en harmonie. Je me retrouve parfois avec 30 à 40 € de rogatons et pelotes en vrac à payer. Et c'est mon bonheur, parce que je sais qu'avec ce trésor, je vais donner vie à quelque chose qui a beaucoup de valeur à mes yeux:

  • un ouvrage unique, riche en couleurs et dégradés;
  • qui va redonner vie à des bouts de laine oubliés, qui jusqu'à présent ne servaient à rien;
  • j'aide les compagnons d'Emmaus en me fournissant chez eux;
  • j'honore la mémoire d'une petite mamie, qui a donné tous ses restes de laine à Emmaus;
  • je n'encourage pas la production de laine en Chine ou ailleurs qu'en France. Bien qu'il m'arrive parfois quand-même d'acheter de la laine neuve, notamment par paquet de 10 à bas prix, j'y ai de moins en moins recours.

Une fois à la maison, j'étale toutes les pelotes devant moi et je compose des harmonies. Comme une peinture. Je ne m'occupe pas de modèle, de largeur d'aiguilles. Seules les couleurs n'ont de valeur à mes yeux à ce moment-là. C'est l'étape la plus magique.

NB: Il arrive aussi parfois qu'on me fasse des dons. Comme l'autre jour où une dame que connait ma maman m'a carrément légué toutes ses pelotes de laine, soit trois gros sacs de pelotes intactes, dont beaucoup de mohair et de coton... ça relève quasiment du miracle, c'est un très joli cadeau et j'en ai évidemment fait bon usage. Merci Françoise! ;)

Tricoter et crocheter "durable"
Tricoter et crocheter "durable"
Le bonheur de tricoter des laines qui ne sont plus fabriquées...Iici une pelote de marque 3 SUISSES!

Le bonheur de tricoter des laines qui ne sont plus fabriquées...Iici une pelote de marque 3 SUISSES!

2. Le choix de mes modèles

Qui dit laines atypiques, dit modèle à adapter...

Par principe, j'ai déjà du mal à me contenter de suivre un modèle. De nature assez fantasque, et mon niveau moyen en tricot et crochet aidant, j'ai le réflexe d'adapter, modifier à ma sauce les modèles. Eh oui, sinon, ce n'est pas drôle du tout! Quitte parfois à me compliquer la vie, mais je crois que je préfère. Et puis ces adaptations m'ont appris beaucoup, en plus de flatter grandement mon égo tricotesque lorsque l'objet fini avait l'air de quelque chose. Merci maman pour ton aide précieuse, tes cours de tricot patients.

Je n'achète jamais de catalogue modernes de modèles, mais je suis sûre que vous l'aviez deviné. Il ya quelques années j'ai acheté à une petite mamie au fin fond de la campagne une pile de catalogues vintage pour 10 €...suite à une annonce que j'avais passé dans un journal de petites annonces. Je récupère également les catalogues que l'on me donne gentiment. Et je trouve également beaucoup de modèles sur internet, sur le site "Tricots d'une pièce" (les modèles Phildar vintage sont mes préférés) ainsi que sur le site "Tricot et cuisine des 100 idées". Aucun des fils préconisés n'existent plus de toute façon, je ne risque pas d'être tentée de me fournir en moult pelotes neuves! Par contre, pour ne pas risquer de me planter complètement, je tricote (presque) toujours l'échantillon.

Courageuse mais pas téméraire, j'ai tendance à choisir souvent des modèles très simples, qui supporteront bien les changements de laines dans la grosseur de fil, la texture, la couleur. Il s'agit souvent du modèle du pull tube, très en vogue dans les années 70. Qu'il s'agisse de crochet ou de tricot d'ailleurs!

J'aime aussi beaucoup le modèle du granny shrug, adaptable à l'infini.

 

Tricoter et crocheter "durable"
Adapter le modèle à ses envies... Douce rêverie en écrivant le scénario de mon tricot.

Adapter le modèle à ses envies... Douce rêverie en écrivant le scénario de mon tricot.

J'ai des vieux catalogues vintage plein mes malles!

J'ai des vieux catalogues vintage plein mes malles!

3. Les rayures sont mes meilleures amies!

Lorsqu'on a beaucoup de rogatons de différentes couleurs, ce n'est pas la peine d'imaginer un tricot uni! (tant mieux parce que moi, l'uni.. ça m'ennuie!). Et dès qu'on arrive au bout de la petite pelote, Il faut sans cesse changer de laine. C'est donc un ballet incessant de petits noeuds.  De plus, les rogatons que j'utilise sont souvent très fins. Il faut donc doubler, voire tripler la laine. Que d'harmonies à composer, recomposer, de joyeux mélanges entre les bleus, les verts, les mauves, les orangés. Les dégradés les plus subtils sont à votre portée! Le modèle le plus simple comme un pull tube peut se parer de mille couleurs, mille matières, mille fantaisies! Je mélange allègrement coton, laine, laine fantaisie. J'aime cette liberté.

 

Tricoter et crocheter "durable"
Tricoter et crocheter "durable"
Tricoter et crocheter "durable"

4. J'embellis mes ouvrages avec la broderie

J'ai longtemps louché sur la broderie sur laine. Je voyais cela comme une chouette alternative pour embellir les ouvrages les plus simples à bas prix, avec des petits bouts de laine de rien. J'admirais les réalisations de Dottie Angel, sur des mitaines, des poches de cardigans, des bonnets... N'y tenant plus, je solicitai ma maman pour un cours particulier de broderie sur laine. Quelques heures plus tard, je me lançais seule sur mon pull tube finalisé, tantôt avec une laine verte qui partait de l'épaule vers le bas du pull, tantôt pour une fleur... J'ai adoré cette nouvelle activité! C'est aussi une façon commode de customiser de vieux ouvrages qui ne nous plaisent plus trop. Broder durable quoi!

Tricoter et crocheter "durable"
Tricoter et crocheter "durable"

5. Le tricot: un style de vie, un style de femme

Comme vous le savez déjà, je suis très centrée sur le style années 70, le style de femme à la fois rustique et féminine, habillée de multiples superpositions de chemisiers, pulls, robes chasubles. Une mode rigolote, simple mais pas simplette, économique mais pas cheap, toujours coquette mais jamais sophistiquée, et toujours, toujours crafty! C'est ainsi que je me sens, c'est pour cela que je vais toujours vers des modèles de cette époque.  Pour voir le style que j'évoque, vous pouvez aller faire un tour sur ce merveilleux site, que je compulse très souvent: "Tricot et cuisine des 100 idées" (voir le lien en bas d'article).

 

A l'époque, sous fond de crise pétrolière, les prix s'envolaient et l'argent manquait. Il s'agissait alors de se composer sa garde-robe soi-même, à peu de frais, mais avec grande classe. Oui, je trouve cela très classe de se composer ses vêtements soi-même, à ses mesures, selon ses goûts.

J'aime me faire mes vêtements. Ceux qui ne se démoderont pas, puisqu'ils ne sont déjà plus à la mode depuis longtemps. Ceux que j'aurai plaisir à retrouver à chaque changement de saison. Ceux qui me rappelleront de doux souvenirs parce que tricotés par ma maman (qui garnit ma garde-robe tricot de manière conséquente depuis de nombreuses années). Ceux qui iront toujours les uns avec les autres, puisque ce sont souvent les mêmes harmonies qui reviennent, les miennes. Pratique pour les superpositions!

Chaque année ma garde-robe s'enrichit de nouveaux modèles tricotés ou crochetés. Et à moins de changer de mensurations (ce qui m'arrive en ce moment, mais c'est un autre problème), ces modèles me vont toujours autant et je les porte toujours avec autant de plaisir. Il ne reste plus qu'à renouveler les basiques de temps en temps en achetant dans la confection (jeans, robe, collants, chaussures), mes pièces maîtresses sont en tricot! Je ne fais pas le compte de ce que je dépense par an pour m'habiller, mais je crois que laines comprises, le budget est vraiment riquiqui... Le bonheur de s'habiller quant à lui est immense!

Je vous laisse pour aujourd'hui mes lovelies!

Je vous souhaite à tous, une bonne semaine!

Publié dans MON TRICOT

Partager cet article

Repost 0