Mes derniers tricots (première partie)

Publié le par Karische

Hello my lovelies!

Comment allez-vous?

Comme promis, aujourd'hui, je vais vous montrer mes derniers tricots! Ils ont été nombreux depuis septembre dernier où je vous montrais ma veste granny shrug allongée! Etant donné le volume de tout ce que j'ai à vous montrer et à vous raconter, il y aura plusieurs parties. Et puis j'aime les histoires à épisodes, j'espère que vous aussi, et pour moi le tricot est véritablement une odyssée, tant j'y mets mon coeur et mon âme et parfois mes aiguilles parlent pour moi, elles sont ma voix quand les mots ne sortent pas. Alors je vous dirai ce que je pourrai, le reste vous pourrez le lire entre les mailles..

Depuis cet article sur la veste granny shrug en crochet, j'ai remporté une grande victoire sur moi-même... J'ai enfin réussi à terminer un TRICOT!!! Oui!!! J'ai si longtemps désespéré de ne pas pouvoir suivre un modèle en tricot, j'abandonnais très vite et puis zut! Un jour j'ai décidé que j'allais y arriver!

Et je suis fière de vous montrer mon premier pull tube en tricot, au point mousse!

Ca n'a pas toujours été facile entre nous, lui et moi avons traversé des tempêtes... Il ne s'est pas donné facilement ce pull, j'ai dû passer des étapes, ravaler mon impatience, persévérer... Et comme chaque victoire arrachée, elle est d'autant plus délicieuse... Je dois même avouer que ces efforts, ces heures de tricot au long court sont vite devenues addictives...

Soirée après soirée, reprendre l'ouvrage et continuer...

Soirée après soirée, reprendre l'ouvrage et continuer...

Ne pas paniquer quand on s'aperçoit un peu tard qu'un côté est plus court que l'autre...

Ne pas paniquer quand on s'aperçoit un peu tard qu'un côté est plus court que l'autre...

Et demander conseil aux copines, à ma maman, et patiemment relever les mailles et tricoter une jolie bande pour compenser... Comme une mère essuie la joue de son enfant, ou ses larmes, de sa main patiente et douce, j'ai pris ce pull par la main et j'ai réparé sa misère... Il m'a remercié parce qu'il a été vraiment beau après ça.

Et demander conseil aux copines, à ma maman, et patiemment relever les mailles et tricoter une jolie bande pour compenser... Comme une mère essuie la joue de son enfant, ou ses larmes, de sa main patiente et douce, j'ai pris ce pull par la main et j'ai réparé sa misère... Il m'a remercié parce qu'il a été vraiment beau après ça.

Et puis j'ai pu l'embellir avec de la broderie, grâce aux cours patients dispensés par ma maman un samedi après-midi... J'ai adoré ce moment, et aussi le fait de pouvoir "enluminer" mon tricot comme je le voulais. Sans contrôle, au fil de l'aiguille, de manière intuitive et libre. Quel bonheur!

Et puis j'ai pu l'embellir avec de la broderie, grâce aux cours patients dispensés par ma maman un samedi après-midi... J'ai adoré ce moment, et aussi le fait de pouvoir "enluminer" mon tricot comme je le voulais. Sans contrôle, au fil de l'aiguille, de manière intuitive et libre. Quel bonheur!

Mes derniers tricots (première partie)
Mes derniers tricots (première partie)
Mes derniers tricots (première partie)
Mes derniers tricots (première partie)

Après cet épisode où mon coeur était chevillé à ce pull, j'ai eu comme un manque, et il a fallu que je le comble. Alors je me suis lancée tout de suite dans une veste tube, dérivée du modèle du pull tube, mais adaptable, avec manches séparées. J'ai adoré préparer mon modèle personnalisé (j'avais trouvé ces beaux modèles sur un blog que j'adore "Ce bon vieux pull tube").

J'ai donc écrit le modèle adapté, comme j'aime écrire, tout et n'importe quoi, des listes de courses, des articles, des modèles, des pensées, j'aime tant ça... Peut-être qu'en écrivant, je m'écris. Je m'inscris. C'est ma façon à moi d'Etre au monde.

Mes derniers tricots (première partie)

J'ai composé mes harmonies...

Mes derniers tricots (première partie)

Et je me suis lancée un jour férié où il faisait très froid dans la maison, j'ai commencé avec cette laine très rèche, très verte comme de la mousse...Je m'étais emmitouflée dans un poncho en laine marron à torsades, tricoté par ma maman, et j'étais ainsi enveloppée de douceur et d'amour.

Mes derniers tricots (première partie)

Et, comme pour le premier tricot, soir après soir, j'ai tricoté au long court, furieusement.

Mes derniers tricots (première partie)
Mes derniers tricots (première partie)
Soir après soir, après soir....

Soir après soir, après soir....

Mes derniers tricots (première partie)
Et d'apéro-tricot en tisane à la verveine, il montait...

Et d'apéro-tricot en tisane à la verveine, il montait...

Mes derniers tricots (première partie)
D'après-midis féminines en broderies fofolles, il s'étoffait...

D'après-midis féminines en broderies fofolles, il s'étoffait...

Mes derniers tricots (première partie)

Et un beau jour de décembre, le 31 exactement, je m'en souviens bien, il fut terminé...

Et j'étais heureuse! Parce qu'il était tel que je me l'étais imaginé! Il ressemblait aux manteaux que j'aurais aimé avoir petite fille, que j'ai peut-être eu (notre mémoire émotionnelle est tellement ancrée profondément qu'il n'est pas rare que vois rejaillir sous mes aiguilles des images, des couleurs, enfouies et chéries).

Je le porte quasiment tous les jours, et c'est à chaque fois, un ravissement.

Mes derniers tricots (première partie)

Un tel engouement n'est peut-être pas compréhensible pour les non-tricoteurs, mais c'est un bonheur sans nom de pouvoir enfiler un vêtement que l'on a soi-même exécuté, et dans lequel l'âme s'est complètement projetée, en toute liberté!

Mes derniers tricots (première partie)
Mes derniers tricots (première partie)
Mes derniers tricots (première partie)

Je vous laisse pour aujourd'hui. D'autres épisodes sont à venir...Je les prépare avec délectation!

Passez un doux week-end!

 

NB: cet article a été écrit en écoutant Antony and The Johnsons, un groupe que j'adore, le chanteur est tellement senseible, il me touche au plus près du coeur.

Publié dans MON TRICOT

Commenter cet article

mimi poud'de riz 28/03/2016 16:01

j'adore ton pull tube et ta veste aussi superbe harmonie de couleurs je trouve,je me retrouve dans ce que tu dis sauf que moi c'est le crochet ^^ mais je commence à envisager le tricot un jour mais avec une double tendinite coude et poignet droit et un syndrome carpien (d'après toubib) dans chaque main je souffre pas mal et le tricot est interdit pour l'instant .... mais je suis fan de point mousse comme toi ^^ bizouille

Karische 03/04/2016 08:43

Coucou Mimi, merci c'est très gentil, pour les douleurs, je pense que nous sommes atteintes des syndromes de la crocheteuse-tricoteuse furieuse!!! J'ai pas mal de soucis avec mon dos et mes cervicales dûs également au tricot... Je suis obligée de l'abandonner, cela me fait trop mal. Je vais me tourner de nouveau vers le crochet:) Je t'embrasse bien fort.

ademalou 22/03/2016 20:47

merci pour ce tricot reportage.
j' aime beaucoup l'assortiment des couleurs de la veste.
j' attends le prochain épisode avec impatience...

Karische 22/03/2016 21:07

Bonsoir Ademalou et merci beaucoup pour vos très geils mots. A bientôt vous relire ici avec plaisir

isabelleRobertT 22/03/2016 13:21

Coucou Karische
Ils sont superbes et en plus il te vont super bien tes tricots! La casquette avec, c'est le top du look
Tu me donnerais presque envie de porter de la couleur, car moi, je suis une blonde en noir (et pourtant , on continue à me prendre pour une fille de l'est!)
Bonne continuation et beaucoup de plaisir dans tes trésors de laine (j'espère que ta fille y prendra gout aussi: t'a-t-elle déjà emprunté des aiguilles?) Bises

Karische 22/03/2016 21:06

Merci Isa pour ton gentil commentaire ! Comme je suis heureuse si je t'ai donné envie de couleurs ! Il est vrai que le noir va aussi très bien aux blondes. J'en ai été adepte aussi il y a longtemps ( oui je sais c'est difficile à croire )

mamiche 20/03/2016 17:03

Bravo pour les réalisations laineuses, le reportage écrit et le joli modèle que tu es.
Bisous

Karische 21/03/2016 07:48

Merci Mamiche! ❤ Plein de doux bisous

Roseline 19/03/2016 16:09

Hello ma Karische !
Quel bel article...la laine qui fait jaillir les émotions et les souvenirs enfouis, vraiment c'est beau ce que tu écris ! Et ce que tu fais, hein, aussi ! Tu me donnes envie de me lancer dans un gros gilet au crochet, celui dans lequel je m'envelopperais durant la prépa de mon concours (oui je comprends mieux l'intérêt de la laine qui emmitoufle dans les moments d'intense concentration depuis quelques jours...çà donne froid de mobiliser tout son cerveau ;-) ! Il faudrait que je trouve un modèle très simple, mais bon j'ai tellement d'en-cours de projets ! J'ai hâte de lire ton prochain épisode ma Karische, je t'embrasse bien fort !
Your Rosie

Karische 19/03/2016 19:43

Merci ma Rosie pour toutes ces joliesses! Tu ne crois pas si bien dire, quand j'étais en terminale et que je passais beaucoup de temps à mon bureau, j'avais un gilet en laine Chine à... Emmaus et j'avais la sensation en le mettant lorsque je me mettais à la tâche qu'il me transmettait plein de choses inspirantes! D'où l'intérêt du gros gilet en laine... Gros bisous et bonne soirée