Tricoter et crocheter "durable"

Publié le par Karische

Tricoter et crocheter "durable"

Hello my lovelies!

J'espère que vous allez bien?

Je vous souhaite à toutes et tous, une Belle, une Merveilleuse Année 2016, créative, pleine d'idées, exaltante, et riche de projets!!!

Il y a un petit moment que je ne vous ai pas parlé tricot ou crochet... Il y a un petit moment que je ne suis pas passée vous écrire ici, tout court!

Aujourd'hui je vais vous parler de ma manière d'envisager le tricot et le crochet. Qui est un peu "spéciale" dirons-nous. Disons que je ne procède pas tout à fait comme tout le monde.

Je tricote et je crochète "durable".

1. Mon approvisionnement de laine

Par économie d'abord. J'achète des laines "d'occasion" à Emmaus. Au poids. De vieilles laines, parfois (la plupart du temps) déjà tricotées et remises en pelotes, parfois des pelotes jamais utilisées avec encore le ruban bien vintage avec des marques qui n'existent carrément plus (qui se souvient encore de la marque 3 SUISSES?). Parfois aussi des petites pelotes, des "rogatons" comme je les appelle. Ils ne payent pas de mine ces petits bouts de rien. Ils ont été mis dans de vilaines poches à pain, dans du plastique à 2 sous. Je les déterre, je les libère. Je les regarde, parce que mon Dieu, ça fait combien de temps qu'on ne les a pas regardés ces petits bouts de rien?

Ils sont contents, je les sens déjà vibrer entre mes mains. Je ne les choisis ni en fonction de la grosseur du fil, ni de la taille de la pelote. Il faut qu'ils me parlent. Je les choisis en harmonie. Je me retrouve parfois avec 30 à 40 € de rogatons et pelotes en vrac à payer. Et c'est mon bonheur, parce que je sais qu'avec ce trésor, je vais donner vie à quelque chose qui a beaucoup de valeur à mes yeux:

  • un ouvrage unique, riche en couleurs et dégradés;
  • qui va redonner vie à des bouts de laine oubliés, qui jusqu'à présent ne servaient à rien;
  • j'aide les compagnons d'Emmaus en me fournissant chez eux;
  • j'honore la mémoire d'une petite mamie, qui a donné tous ses restes de laine à Emmaus;
  • je n'encourage pas la production de laine en Chine ou ailleurs qu'en France. Bien qu'il m'arrive parfois quand-même d'acheter de la laine neuve, notamment par paquet de 10 à bas prix, j'y ai de moins en moins recours.

Une fois à la maison, j'étale toutes les pelotes devant moi et je compose des harmonies. Comme une peinture. Je ne m'occupe pas de modèle, de largeur d'aiguilles. Seules les couleurs n'ont de valeur à mes yeux à ce moment-là. C'est l'étape la plus magique.

NB: Il arrive aussi parfois qu'on me fasse des dons. Comme l'autre jour où une dame que connait ma maman m'a carrément légué toutes ses pelotes de laine, soit trois gros sacs de pelotes intactes, dont beaucoup de mohair et de coton... ça relève quasiment du miracle, c'est un très joli cadeau et j'en ai évidemment fait bon usage. Merci Françoise! ;)

Tricoter et crocheter "durable"
Tricoter et crocheter "durable"
Le bonheur de tricoter des laines qui ne sont plus fabriquées...Iici une pelote de marque 3 SUISSES!

Le bonheur de tricoter des laines qui ne sont plus fabriquées...Iici une pelote de marque 3 SUISSES!

2. Le choix de mes modèles

Qui dit laines atypiques, dit modèle à adapter...

Par principe, j'ai déjà du mal à me contenter de suivre un modèle. De nature assez fantasque, et mon niveau moyen en tricot et crochet aidant, j'ai le réflexe d'adapter, modifier à ma sauce les modèles. Eh oui, sinon, ce n'est pas drôle du tout! Quitte parfois à me compliquer la vie, mais je crois que je préfère. Et puis ces adaptations m'ont appris beaucoup, en plus de flatter grandement mon égo tricotesque lorsque l'objet fini avait l'air de quelque chose. Merci maman pour ton aide précieuse, tes cours de tricot patients.

Je n'achète jamais de catalogue modernes de modèles, mais je suis sûre que vous l'aviez deviné. Il ya quelques années j'ai acheté à une petite mamie au fin fond de la campagne une pile de catalogues vintage pour 10 €...suite à une annonce que j'avais passé dans un journal de petites annonces. Je récupère également les catalogues que l'on me donne gentiment. Et je trouve également beaucoup de modèles sur internet, sur le site "Tricots d'une pièce" (les modèles Phildar vintage sont mes préférés) ainsi que sur le site "Tricot et cuisine des 100 idées". Aucun des fils préconisés n'existent plus de toute façon, je ne risque pas d'être tentée de me fournir en moult pelotes neuves! Par contre, pour ne pas risquer de me planter complètement, je tricote (presque) toujours l'échantillon.

Courageuse mais pas téméraire, j'ai tendance à choisir souvent des modèles très simples, qui supporteront bien les changements de laines dans la grosseur de fil, la texture, la couleur. Il s'agit souvent du modèle du pull tube, très en vogue dans les années 70. Qu'il s'agisse de crochet ou de tricot d'ailleurs!

J'aime aussi beaucoup le modèle du granny shrug, adaptable à l'infini.

 

Tricoter et crocheter "durable"
Adapter le modèle à ses envies... Douce rêverie en écrivant le scénario de mon tricot.

Adapter le modèle à ses envies... Douce rêverie en écrivant le scénario de mon tricot.

J'ai des vieux catalogues vintage plein mes malles!

J'ai des vieux catalogues vintage plein mes malles!

3. Les rayures sont mes meilleures amies!

Lorsqu'on a beaucoup de rogatons de différentes couleurs, ce n'est pas la peine d'imaginer un tricot uni! (tant mieux parce que moi, l'uni.. ça m'ennuie!). Et dès qu'on arrive au bout de la petite pelote, Il faut sans cesse changer de laine. C'est donc un ballet incessant de petits noeuds.  De plus, les rogatons que j'utilise sont souvent très fins. Il faut donc doubler, voire tripler la laine. Que d'harmonies à composer, recomposer, de joyeux mélanges entre les bleus, les verts, les mauves, les orangés. Les dégradés les plus subtils sont à votre portée! Le modèle le plus simple comme un pull tube peut se parer de mille couleurs, mille matières, mille fantaisies! Je mélange allègrement coton, laine, laine fantaisie. J'aime cette liberté.

 

Tricoter et crocheter "durable"
Tricoter et crocheter "durable"
Tricoter et crocheter "durable"

4. J'embellis mes ouvrages avec la broderie

J'ai longtemps louché sur la broderie sur laine. Je voyais cela comme une chouette alternative pour embellir les ouvrages les plus simples à bas prix, avec des petits bouts de laine de rien. J'admirais les réalisations de Dottie Angel, sur des mitaines, des poches de cardigans, des bonnets... N'y tenant plus, je solicitai ma maman pour un cours particulier de broderie sur laine. Quelques heures plus tard, je me lançais seule sur mon pull tube finalisé, tantôt avec une laine verte qui partait de l'épaule vers le bas du pull, tantôt pour une fleur... J'ai adoré cette nouvelle activité! C'est aussi une façon commode de customiser de vieux ouvrages qui ne nous plaisent plus trop. Broder durable quoi!

Tricoter et crocheter "durable"
Tricoter et crocheter "durable"

5. Le tricot: un style de vie, un style de femme

Comme vous le savez déjà, je suis très centrée sur le style années 70, le style de femme à la fois rustique et féminine, habillée de multiples superpositions de chemisiers, pulls, robes chasubles. Une mode rigolote, simple mais pas simplette, économique mais pas cheap, toujours coquette mais jamais sophistiquée, et toujours, toujours crafty! C'est ainsi que je me sens, c'est pour cela que je vais toujours vers des modèles de cette époque.  Pour voir le style que j'évoque, vous pouvez aller faire un tour sur ce merveilleux site, que je compulse très souvent: "Tricot et cuisine des 100 idées" (voir le lien en bas d'article).

 

A l'époque, sous fond de crise pétrolière, les prix s'envolaient et l'argent manquait. Il s'agissait alors de se composer sa garde-robe soi-même, à peu de frais, mais avec grande classe. Oui, je trouve cela très classe de se composer ses vêtements soi-même, à ses mesures, selon ses goûts.

J'aime me faire mes vêtements. Ceux qui ne se démoderont pas, puisqu'ils ne sont déjà plus à la mode depuis longtemps. Ceux que j'aurai plaisir à retrouver à chaque changement de saison. Ceux qui me rappelleront de doux souvenirs parce que tricotés par ma maman (qui garnit ma garde-robe tricot de manière conséquente depuis de nombreuses années). Ceux qui iront toujours les uns avec les autres, puisque ce sont souvent les mêmes harmonies qui reviennent, les miennes. Pratique pour les superpositions!

Chaque année ma garde-robe s'enrichit de nouveaux modèles tricotés ou crochetés. Et à moins de changer de mensurations (ce qui m'arrive en ce moment, mais c'est un autre problème), ces modèles me vont toujours autant et je les porte toujours avec autant de plaisir. Il ne reste plus qu'à renouveler les basiques de temps en temps en achetant dans la confection (jeans, robe, collants, chaussures), mes pièces maîtresses sont en tricot! Je ne fais pas le compte de ce que je dépense par an pour m'habiller, mais je crois que laines comprises, le budget est vraiment riquiqui... Le bonheur de s'habiller quant à lui est immense!

Je vous laisse pour aujourd'hui mes lovelies!

Je vous souhaite à tous, une bonne semaine!

Publié dans MON TRICOT

Commenter cet article

Zazie 20/01/2016 09:11

J'ai la même philosophie que toi. Je fais beaucoup de choses manuelles mais je ne résiste pas à de belles pelotes neuves. Bravo pour ton blog que je consulte régulièrement. Bonne journée sous la neige ici en Suisse.

Karische 20/01/2016 11:39

Bonjour Zazie, et merci pour ton gentil petit mot!!! Je suis comme toi, il m'arrive aussi de craquer devant de très jolies pelotes neuves!!! Notamment la laine AZTECA de KATIA, qui me ravit avec tous ses dégradés couleurs d'automne... Je dois faire une ou deux commandes par an, quand-même!!!! ça agrémente joliment mes tricots récup'!!! Merci de passer régulièrement me voir ici, ça me fait très plaisir. Je te souhaite une douce journée!

Séverine 19/01/2016 20:48

Hello ma Karische !
Quel bel article ! Quelle belle attitude durable avec la laine ! En ce moment j'expérimente chaque jour les résultats de ta créativité avec ma charlotte et mes guêtres et j'en suis ravie...je t'embrasse ! Your Rosie ;-)

Karische 20/01/2016 11:36

Oh ma Rosie, quel plaisir de te lire ici, et quel bonheur de t'imaginer avec ta charlotte et tes guêtres pour braver le froid francilien! C'est un grand plaisir pour moi de couvrir mes proches et mes amis, c'est ma façon à moi de distribuer des chauds doudous, à la façon de Claude STEINER, et ça me fait autant de bien à moi qu'à vous!!!! Quant à moi, je peux te dire que je porte ton superbe châle en mohair très très souvent et à chaque fois c'est un bonheur pour ms cervicales si fragiles et suceptibles (les bougresses!). Je t'embrasse bien fort!!!!

Lydia 19/01/2016 16:10

J'ai découvert ton blog la semaine dernière et depuis, je n'arrête pas de le visiter. J'adore cette ambiance que tu as su créer. Et cet article, si bien écrit, j'ai beaucoup aimé le lire, j'aime et partage sur de nombreux points ta façon de voir la laine ou la vie. Continue tes articles surtout, je ne commente pas souvent mais aujourd'hui j'avais vraiment envie de te dire ça.

Karische 20/01/2016 11:32

Bonjour Lydia, et merci pour ce très touchant commentaire qui me va droit au cœur. J'espère pouvoir te faire plaisir très longtemps avec mes articles, c'est mon moteur lorsque j'écris, de savoir que je peux apporter du bonheur et de la chaleur humaine à quelques personnes. Le partage est très important pour moi. Je te dis à bientôt et te souhaite une très douce journée de mercredi!

mimipoud'de riz 19/01/2016 15:07

Je me retrouve un peu dans ce que tu dit sauf que chez emmaus ici il n'y a pas de laine et encore moins au poids.... meme pas un rogaton toujours trouvé ça louche mais bon ... du coup c'est brocante et un peu beaucoup d'achat aussi bien obligé ! !! Les fringues j'adore mais par obligation je me modère de plus en plus et jaime bien l'idée de transformer relooker pour avoir du neuf en fait ! Et si tu aimes

Karische 20/01/2016 11:33

Rhooooo oui, eh bien figure-toi que j'ai déjà entendu parler de cette encyclopédie!!! je ne sais plus sur quel blog... Bon je vais aller fureter pour voir si je peux le commander!!! Merci ma Mimi!!!! Plein de bisous!!!!!

Karische 20/01/2016 11:30

Coucou ma Mimi!!! Alors tu sais, tu n'es pas la première à me dire ça, celui de Parempuyre (près de Bordeaux) ne fait pas de vente de laine non plus! Heureusement que mon QG est celui situé près de chez mes parents (celui de Saint Agnant, dans le 17) où ils en ont toujours, parce que sinon ce serait galère. Mais tu sais il m'arrive quand-même d'acheter de la laine, hi hi, j'aime beaucoup le site RASCOL, ils ont de la laine DISTRIFIL pas chère et la rapidité d'envoi est inégalable!

mimi poud'de riz 19/01/2016 17:22

et si tu aimes les 70" je te conseille l'encyclopédie des travaux d'aiguilles, je l'ai trouvé d'occaz sur le web et je pense à toi a chaque fois que je l'ouvre, couture tricot crochet etc .... gros bizou

kahouette69 18/01/2016 21:19

Coucou ma karischette !
Oh la la toutes ces couleurs, ces pelotes.....moi qui aime ça, je voudrai bien me lancer là dedans mais je ne pourrais pas avec mes mains handicapées. Tu as raison de te faire tes vêtements....au moins tu es sûre de ne pas les voir porter sur quelqu'un d'autre !!!!!!!!!!! Tu es épatante, comme d'hab ! Mille gros bisous ma doucette, bonne continuation et une belle année créative à toi :))

Karische 19/01/2016 07:48

Merci ma Kahouette! Qu'est ce que tu as à tes mimines? Les nerfs carpiens? C'est sûr qu'une fois qu'elles sont abimées, c'est vraiment gênant pour les travaux d'aiguilles... Mais heureusement il reste d'autres loisirs abordables, même avec des mimines fragiles... Gros bisous ma Kahouette et merci de ton gentil mot.